Aller au contenu principal
Font Size

Culture
Sclérotinia du colza : c’est au stade G1 qu’il faut intervenir

Il n’existe aucune solution curative contre le sclérotinia et la prise de décision doit anticiper la présence de l’inoculum.

Il n’existe aucune solution curative contre le sclérotinia et la prise de décision doit anticiper la présence de l’inoculum au travers :
- le nombre de cultures sensibles dans la rotation ;
- les attaques les années antérieures sur la parcelle ;
- les conditions climatiques humides au mois de mars favorable à la germination des sclérotes.
Ensuite, le climat durant toute la floraison favorisera ou non l’expression de la maladie : humidité relative de plus de 90 % dans le couvert durant 3 jours pendant la floraison et une température moyenne journalière supérieure à 10° C. (Le CETIOM valide actuellement le “Kit pétales” qui pourra devenir un précieux indicateur de pétales contaminés).Stade G1 = stade optimal de traitement (à ne pas confondre avec l’apparition des premières fleurs !)
Plusieurs caractéristiques permettent de déterminer le stade G1 :
- le champ de colza est jaune et les hampes secondaires commencent à fleurir ;
- chute des premiers pétales ;
- les 10 premières siliques sont formées sur les hampes principales (longueur < 2 cm) ou 10 premières siliques visibles sur les hampes principales (schéma).
Attention, la date du stade optimal peut varier d'une parcelle à l'autre sur une même exploitation, notamment si plusieurs variétés sont cultivées sur le même îlot compte tenu des différences de précocité à floraison.

Quelle stratégie adopter ?
Bretagne et Basse-Normandie
Le risque sclérotinia peut être jugé moyen à élevé et le niveau de risque historique sclérotinia ne permet pas l'impasse de traitement.
- Si risque sclérotinia élevé à F1 : traitement à G1 avec programme polyvalent ou axé sclérotinia.
- Si risque sclérotinia faible à F1 : traitement à G1 avec programme type triazole ou polyvalent possible, efficace également sur maladies fin de cycle.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
FDSEA 61 - Betterave jaunisse
(EN IMAGES) FDSEA et JA alertent: « le virus est partout »
Lundi 3 août, les JA et la FDSEA ont invité les responsables politiques ornais et la presse en bout de champ, à Aunou-sur-Orne.…
Publicité