Aller au contenu principal

Se former au système pâturant

A compter du printemps prochain, le CFPPA du lycée agricole de Coutances propose deux certificats de spécialisation (CS), soit en système biologique ou système laitier à dominance pâturage. Une première dans tout le grand-Ouest. Les inscriptions sont ouvertes.

Philippe Deshayes, Nadège Mahé et Dominique Eve encouragent les futurs éleveurs à suivre ce certificat de spécialisation en système pâturant. DR
Philippe Deshayes, Nadège Mahé et Dominique Eve encouragent les futurs éleveurs à suivre ce certificat de spécialisation en système pâturant. DR
© SB

llll La région est favorable à l'herbe. Encore faut-il avoir une certaine technicité pour la valoriser au maximum. Dans le cahier des charges des AOP laitières, le pâturage reste un élément majeur tout comme chez certains transformateurs industriels ou coopératifs, qui le prennent en compte dans le prix du lait. Il est également recherché chez les éleveurs en quête d'autonomie fourragère.
Fort de ce constat partagé et défendu par de nombreuses organisations professionnelles, laiteries et Région Normandie, le CFPPA du lycée agricole de Coutances ouvre un certificat de spécialisation « conduite de l'élevage laitier » en système pâturant. Il s'ajoute au CS en agriculture biologique.
Les deux CS auront sans aucun
doute des modules communs, mais selon la spécialisation, des compétences supplémentaires seront apportées. «  l faut bien se former à la pratique du pâturage », assure Nadège Mahé, présidente du conseil d'administration du CFPPA. « C'est le fruit de nos rencontres avec nos partenaires et transformateurs. Ces derniers ont besoin d'être accompagnés dans la formation des agriculteurs », précise Philippe Deshayes, directeur du CFPPA.

Six mois de formation
Avec 500 heures de formation, et treize semaines de stage en entreprises, « les stagiaires seront directement dans le concret », note Dominique Eve, coordinateur du CS. Et c'est souvent ce que recherchent des jeunes avant de s'installer.
Dispensé entre mars et octobre, ce CS s'adapte à la nature. Il s'appuiera sur du suivi de parcelles, sur la pousse d'herbe bien entendu et beaucoup de terrains, des visites, des travaux pratiques, un voyage d'études et des stages. Les partenaires comme l'Institut de l'élevage, Littoral Normand, PâtureSens, les laiteries apporteront leur expertise.

Les compétences visées
Parmi les compétences apportées, il s'agira de définir un système d'élevage laitier biologique, ou en conversion, et/ou en système pâturant, mettre en oeuvre les différentes techniques
d'élevage dans le respect des normes de sécurité, d'environnement, de bien-être animal, et des cahiers des charges bio et AOP, assurer le suivi technico-économique et la commercialisation d'un élevage laitier biologique ou pâturant.

Le public visé
Douze à quinze personnes sont attendues sur cette première session. Cette formation s'adresse aux demandeurs d'emploi, salariés, futurs éleveurs laitiers de 18 ans au moins, titulaire d'un diplôme au minimum de niveau 4 (bas pro, BTS, ingénieur...) Quelques dérogations pourront être étudiées pour les candidats avec expérience professionnelle en élevage (5 ans minimum) et satisfaire aux tests et entretiens d'admission.
Cette formation se veut très technique et pratique, dispensée par des professionnels expérimentés.

Contact
CFPPA Métiers nature, rue de Regnéville-sur-Mer, 50207 Coutances. 02 33 76 80 50 cfppa.coutances@educagri.fr
www.coutances.educagri.fr/cfppa

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité