Aller au contenu principal

FDSEA de la Manche
Sébastien Amand, nouveau président

Le conseil d’administration s’est réuni vendredi dernier. Pascal Férey, désormais en charge de la Chambre d’agriculture, a transmis le témoin à son successeur.

© EC

Comme ils l’avaient annoncé lors de la dernière assemblée générale de la FDSEA, Pascal Férey et Hervé Marie ont rendu au conseil d’administration leurs mandats de président et de secrétaire général. Lors du conseil d’administration de vendredi dernier, Pascal Férey, avec une émotion bien compréhensible après 18 années comme président de la FDSEA indique “j’ai, avec l’ensemble des administrateurs, notamment Hervé Marie, secrétaire général, et Philippe Faucon, premier vice-président, le sentiment d’avoir bien défendu nos filières agricoles manchoises. Ces deux dernières décennies se sont révélées des années décisives en terme d’adaptation à une nouvelle donne, celle de la PAC et de ses évolutions ; le tout lié à une volatilité des marchés. Je ne quitte pas pour autant la structure FDSEA qui m’a beaucoup apporté, je serais seulement en retrait avec une optique : avoir une interaction Chambre d’agriculture, FDSEA, syndicat majoritaire, efficace. Je sais que Sébastien et la nouvelle équipe, eux aussi naturellement, auront à cœur les enjeux du premier département agricole de France que sont le lait mais aussi les productions porcines, légumières ou encore avicoles”.
Le conseil d’administration a donc élu Sébastien Amand en tant que nouveau président ainsi que Jean-Michel Hamel comme secrétaire général. A noter que Pascal Férey et Hervé Marie ont été élus vice-présidents. Sébastien Amand, 42 ans, est loin
d’être inconnu dans le monde agricole manchois. Il s’est particulièrement investi dans la filière laitière et s’occupe de l’Organisation des Producteurs Lactalis du Bocage. Sébastien Amand lutte aussi depuis quelques années contre des politiques abusives de protection des captages d’eau dont les agriculteurs font les frais. Le nouveau président habite Juvigny le Tertre (sud-Manche). Il gère en GAEC des productions en viande laitière, bovine et céréales ainsi qu’un petit atelier lapins. Son nouveau bras droit, Jean-Michel Hamel, 46 ans, est lui aussi en GAEC à Gorges (centre-Manche) où il gère un atelier laitier et viande bovine. Jean-Michel Hamel est aussi en charge du dossier “étourneaux” dans lequel il s’est investi à fond. Investissement qui a payé puisque le ministère a décidé de reclasser ce volatile en nuisible.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Trois représentants de l’État visitent les fermes du Calvados
Le sous-préfet de Lisieux et la FDSEA, jeudi 17 novembre 2022. La sous-préfète de Vire et la Chambre, vendredi 18 novembre 2022.…
[EN IMAGES] La juge est fan de Jeannette dans la Manche
L’édition 2022 a été un bon cru pour le concours interdépartemental en race Normande à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 7 novembre…
EARL De Quéry dans le Calvados : bien cibler les candidats pour céder sa ferme
François Divay, éleveur à Balleroy-sur-Drôme (14), n’a pas attendu le dernier moment pour préparer la transmission de son…
Publicité