Aller au contenu principal

Bâtiments agricoles
Sécuriser l’entretien des toitures

De nombreux accidents surviennent lors de travaux en hauteur (chute d’échelle, rupture de plaques).

Des solutions pour la prévention existent, à la fois pour les chantiers en autoconstruction, à la fois lors des opérations d’entretien sur les toitures. La MSA Côtes Normandes a présenté récemment le Sécuriplac, un dispositif permettant d’intervenir en sécurité sur les toitures.

Travail en hauteur : risque de chute
Les accidents sur une exploitation agricole sont une réalité. Le travail en hauteur est
particulièrement accidentogène. Entre 2004 et 2006, 22 agriculteurs ont été victimes d’une chute mortelle lors d’intervention sur toiture en France.
En 2008, dans la Manche et le Calvados, 16 exploitants agricoles ont été victimes d’une chute alors qu’ils effectuaient des travaux en hauteur sur leurs bâtiments (source MSA Côtes Normandes). Ce constat n’est pas nouveau et les dangers sont bien identifiés : la plaque fibres-ciment est un matériau fragile et l’échelle n’est pas un poste de travail.

Déjà des solutions pour la prévention dans le cadre de l’autoconstruction
De nombreux organismes se préoccupent de ces risques et essaient de proposer des solutions. Une réflexion a été menée en 2006 par la CA14, la MSA Côtes Normandes, le SRITEPSA de Basse-Normandie et l’OPPBTP dans le cadre des chantiers en autoconstruction. Elle s’est concrétisée par la réalisation de 14 fiches “sécurité” portant sur différents points d’un chantier : le travail en hauteur, les interventions sur les toitures, les travaux en tranchées… Toujours d’actualité, elles sont disponibles sur le site webagri14 en libre accès.

Une solution technique pour les interventions d’entretien
Face à ces trop nombreux accidents, la MSA a souhaité proposer des solutions. Elle s’est
rapprochée d’une entreprise spécialisée, Dimos qui a mis au point un dispositif sécurisant les interventions sur les toitures : le Sécuriplac. Il est disponible auprès de la société Télip. La MSA Côtes Normandes l’a présenté lors de démonstrations cet hiver. Le kit de base est composé de 3 plaques métalliques, de 15 kg chacune et de platines de fixation. 5 plaques semblent mieux correspondre à la taille des bâtiments agricoles. L’ensemble doit être complété par un harnais avec une corde et un système permettant à l’échelle de ne pas glisser (lors de l’accès la toiture). L’ensemble des plaques et des platines permet de circuler sur la toiture sans risque de traverser les plaques de fibres-ciment. La mise en œuvre est relativement simple et rapide puisqu’il faut simplement dévisser partiellement les tire-fonds de la toiture. Il ne faut qu’une petite vingtaine de minutes pour placer l’ensemble. Rappelons que l’intervention sur une toiture nécessite quand même la présence d’une personne au sol, “au cas où”.
Pour l’acquisition de ce dispositif, n’hésitez pas à prendre contact avec la MSA (service prévention : 02 31 25 39 06).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité