Aller au contenu principal

Bénéfice forfaitaire agricole
Seules la FDSEA et les JA défendent les exploitants au forfait

Exploitant au bénéfice forfaitaire agricole, vous venez de recevoir votre avis d’imposition 2011.

“Le dernier bénéfice forfaitaire moyen pour notre département s’élève à 386,81 €/ha, contre 272,80 pour l’Eure, 205,56 pour la Manche et 236,86 pour l’Orne. Il n’y a aucune raison économique à ces écarts” estime Thierry Chanu,responsable FDSEA à la commission “Bénéfice forfaitaire agricole”. (Photo d’archives)
“Le dernier bénéfice forfaitaire moyen pour notre département s’élève à 386,81 €/ha, contre 272,80 pour l’Eure, 205,56 pour la Manche et 236,86 pour l’Orne. Il n’y a aucune raison économique à ces écarts” estime Thierry Chanu,responsable FDSEA à la commission “Bénéfice forfaitaire agricole”. (Photo d’archives)
© TG
Avec pour beaucoup d’entre vous de mauvaises surprises quant au montant que vous applique les services fiscaux. Cette situation est inacceptable pour la FDSEA et les JA du Calvados. Il suffit pour s’en convaincre de comparer avec les départements voisins, où à priori la voix des agriculteurs est davantage prise en compte !

Exploitants au forfait : Demander des comptes à la Coordination Rurale
Le combat syndical de la FDSEA et des JA consistent à défendre l’ensemble du monde agricole dans sa grande diversité. Si la grande majorité des exploitations sont aujourd’hui imposés d’après un bénéfice au réel, d’autres sont imposés d’après un régime forfaitaire. Dans ce cas, le revenu imposable est calculé en multipliant les ha par un bénéfice forfaitaire à l’hectare. Le principe de la fixation de ce bénéfice hectare passe par une rencontre entre les représentants du monde agricole et les représentants de l’administration fiscale. Mais, la FDSEA et les JA ne sont pas majoritaires lors des commissions : la majorité revient à la Coordination Rurale (1). Problème : l’ensemble des représentants Coordination ne sont pas présents aux commissions. L’administration fiscale a donc eu les mains libres pour fixer le tarif.
Le dernier bénéfice forfaitaire moyen pour notre département s’élève à 386,81 €/ha, contre 272,80 pour l’Eure, 205,56 pour la Manche et 236,86 pour l’Orne. Pour Hervé Chanu, responsable FDSEA à la commission, il n’y a aucune raison économique à ces écarts. “Les exploitants au forfait doivent chercher les responsables parmi les membres de la Coordination Rurale !” Hervé Chanu indique avoir beaucoup d’amertume. Malgré une discussion cordiale avec l’administration, elle a eu les mains libres pour fixer son tarif. La profession agricole est représentée par 4 agriculteurs, dont 1 pour la FDSEA et 1 pour les JA. Cette année encore, il manquait un représentant coordination rurale.

(1) : Le nombre de poste par syndicat résulte des élections Chambres d’agriculture : Dans le Calvados, la Chambre d’agriculture est détenue depuis 18 ans par la coordination rurale, par conséquent la coordination est majoritaire dans les différentes commissions départementales.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
La nouvelle équipe de JA 61
La restauration collective épluchée en AG
Vendredi 25 septembre, les Jeunes agriculteurs étaient réunis en assemblée générale à Montabard. La nouvelle équipe avait choisi…
Publicité