Aller au contenu principal

SIE : un calendrier intenable

Installée à Creully, Virginie Sartorio a découvert la semaine dernière les Surfaces d’Intérêt Ecologique. Même avec la meilleure volonté, l’agricultrice ne pourra respecter cette exigence dès cette année.

© VM

défini depuis la mi-août. Mais théoriquement, les SIE s’appliquent pour la déclaration PAC de 2015. “Je n’ai reçu aucun courrier officiel. J’ai appris cette règle par l’intermédiaire de la lettre hebdomadaire de la FDSEA”, explique Virginie Sartorio. Les dernières notifications sont tombées début octobre.

Couverts végétaux avec deux espèces
Sur son exploitation, 4 hectares sont à consacrer aux SIE. Ici point de luzerne, de pois ou de féveroles, mais les cultures dérobées comptent.  Les couverts végétaux, semés avec minimum deux espèces, sont aussi comptabilisés comme des SIE. La période d’ensemencement notifiée est fixée au 1er octobre 2014. “J’aurais pu le faire. Le problème, c’est qu’on apprend ça au 20 octobre. Je suis allée sur le site du ministère. Je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations. Même en faisant preuve de bonne volonté, c’est déjà assez compliqué. Je reste calme, mais je suis atterrée par cette nouvelle réglementation. Les normes s’empilent, on s’y perd. Nous avons nos vaches laitières, nos semis de maïs, l’arrachage de betteraves : nous n’avons pas le temps d’être à l’affût de la réglementation”, témoigne l’agricultrice.

Demande d’année blanche
La FNSEA a demandé une année blanche à l’administration. Sur le terrain, l’interprétation des règles n’est pas aisée. “Je peux retenir les arbres isolés, dont le diamètre de la couronne est inférieur à 4 mètres. On doit tout recenser. J’ai l’impression qu’on se moque de nous. Je crois que les questions vont se multiplier et que les responsables de l’administration seront bien occupés”, conclut Virginie Sartorio.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité