Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

SIE : un calendrier intenable

Installée à Creully, Virginie Sartorio a découvert la semaine dernière les Surfaces d’Intérêt Ecologique. Même avec la meilleure volonté, l’agricultrice ne pourra respecter cette exigence dès cette année.

© VM

défini depuis la mi-août. Mais théoriquement, les SIE s’appliquent pour la déclaration PAC de 2015. “Je n’ai reçu aucun courrier officiel. J’ai appris cette règle par l’intermédiaire de la lettre hebdomadaire de la FDSEA”, explique Virginie Sartorio. Les dernières notifications sont tombées début octobre.

Couverts végétaux avec deux espèces
Sur son exploitation, 4 hectares sont à consacrer aux SIE. Ici point de luzerne, de pois ou de féveroles, mais les cultures dérobées comptent.  Les couverts végétaux, semés avec minimum deux espèces, sont aussi comptabilisés comme des SIE. La période d’ensemencement notifiée est fixée au 1er octobre 2014. “J’aurais pu le faire. Le problème, c’est qu’on apprend ça au 20 octobre. Je suis allée sur le site du ministère. Je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations. Même en faisant preuve de bonne volonté, c’est déjà assez compliqué. Je reste calme, mais je suis atterrée par cette nouvelle réglementation. Les normes s’empilent, on s’y perd. Nous avons nos vaches laitières, nos semis de maïs, l’arrachage de betteraves : nous n’avons pas le temps d’être à l’affût de la réglementation”, témoigne l’agricultrice.

Demande d’année blanche
La FNSEA a demandé une année blanche à l’administration. Sur le terrain, l’interprétation des règles n’est pas aisée. “Je peux retenir les arbres isolés, dont le diamètre de la couronne est inférieur à 4 mètres. On doit tout recenser. J’ai l’impression qu’on se moque de nous. Je crois que les questions vont se multiplier et que les responsables de l’administration seront bien occupés”, conclut Virginie Sartorio.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité