Aller au contenu principal

Référent syndical et territorial
S’impliquer pour défendre la profession

Depuis le renouvellement des équipes, la FDSEA de la Manche a opté pour un découpage de secteurs similaire à celui des collectivités, avec l’élection de secrétaires généraux adjoints et de référents territoriaux. Sur le périmètre de Saint-Lô Agglo, le duo est formé par Christian Maquerel et Sébastien Delafosse. Une première prise de contact avec la communauté d’agglomération saint-loise s’est déroulée en fin d’année dernière.

ST LO AGLO, REFERENTS SYNDICAL
Christian Maquerel, secrétaire général adjoint, engagé syndicalement depuis 1985, est installé en Gaec avec son fils sur une production porcine et céréales. Sébastien Delafosse, installé sur une exploitation laitière (80 vaches laitières, 90 ha) depuis 1998, est engagé depuis 2001 via la section des fermiers, à la fois à l’échelle départementale et nationale.
© DR

Un référent syndical et un référent territorial. Voilà le duo qui porte le message de la FDSEA dans chaque EPCI (Etablissement public de coopération intercommunale) dans le département de la Manche. A Saint-Lô Agglo, il s’agit de Christian Maquerel et de Sébastien Delafosse. Le premier ayant un rôle plus politique et le second plus technique. « On est présent sur le terrain, et on a anticipé la décentralisation à notre organisation syndicale », précisent les deux hommes.
Alors Sébastien Delafosse fait partie des huit référents territoriaux, et Christian Maquerel des quatre secrétaires généraux adjoints, emmenés par Jean-Hugues Lorault, secrétaire général de la FDSEA.  Dans le périmètre de Christian Maquerel, se trouve également la communauté de communes de la baie du Cotentin et la communauté de communes côte ouest centre Manche.

« On doit s’impliquer »

Cette nouvelle organisation a été mise en place pour que la parole du terrain soit prise en compte. « Les collectivités se sont organisées. Elles continuent de travailler sur de multiples dossiers. A nous de nous impliquer. Nous sommes là pour défendre notre profession », note Sébastien Delafosse. Un message qui a été porté auprès de Fabrice Lemazurier, élu président de Saint-Lo Agglo depuis l’été dernier, lors d’une rencontre initiée par les responsables syndicaux en fin d’année dernière. « Nous avons voulu rencontrer le nouveau président de l’Agglo ainsi que Laurent Pien, vice-président en charge de l’urbanisme pour expliquer notre fonctionnement. A l’échelle du syndicat, nous avons des référents sur chaque canton, sur chaque commune », préviennent les deux hommes.

Construire ensemble

Si ce n’est pas le seul sujet d’action, l’urbanisme reste la clé de « l’avenir de l’agriculture, de notre avenir et celui de nos successeurs », lâche le référent territorial. Alors, s’il y a des zonages, le syndicat est prêt à intervenir parce qu’il y a des référents locaux sur l’ensemble du territoire. « On s’est structuré », assure Christian Maquerel. « Nous voulons être présents dans la construction du PLUI. On ne veut pas être oublié parce qu’on est les premiers acteurs sur le terrain », ajoute Sébastien Delafosse. Le message a été entendu. Il y a deux ans, des réunions dédiées au secteur agricole ont eu lieu. « Depuis le départ, nous sommes dans une démarche constructive pour conduire à bien le PLUI et être force de proposition », prévient le secrétaire général adjoint. Pour illustrer ses propos, Christian Maquerel en donne un exemple. « Dans le volet bocage du PLUI, on est prêt à proposer une plantation de 1,20 m de haie pour 1 m supprimé à condition que la communauté participe et qu’on puisse travailler et réaménager notre parcellaire. Reste ensuite la valorisation du bocage : bois de chauffage, bois de paillage,… Il ne faut pas que le bocage soit séparé du PLUI. C’est une vision globale qu’on défend », martèle le duo.

Recréer du lien

D’autres sujets comme l’accessibilité voirie, le désenclavement de terrain mais aussi le PAT (projet alimentaire territorial) ont été mis sur la table. « Notre ligne de conduite, c’est avant tout de recréer du lien social sur le secteur, apprendre à se connaitre et échanger sur notre méthode de travail. Nous sommes là pour travailler ensemble », explique le responsable syndical. « Notre souhait est d’être reconnu comme agriculteurs qui entretenons l’espace. Il faut que tout le monde s’y sente bien », conclut le référent territorial.

Présidents syndicaux
• Canisy : Samuel Dudouit
• Marigny : Christian Maquerel
• Saint-Clair-sur-Elle : Evelyne Ledunois
• Saint-Jean-de-Daye : Florence Mazier
• Saint-Lô : Claude Jeusset
• Tessy-sur-Vire : Nicolas Lerebours
• Torigny-les-Villes : Sébastien Delafosse.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Session de la Chambre d’agriculture de l’Orne lundi 21 juin 2021, sans les représentants de l’Etat qui ont fait valoir leur droit de réserve en raison du second tour des élections le 27 juin 2021.
La récolte 2021 s’annonce belle dans l'Orne
La dernière session de l’Orne, lundi 21 juin, a été marquée par l’absence, pour cause d’élections, du personnel administratif d’…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
« Marc Vandecandelaere (président de la coopérative Linière du Nord de Caen : « St-Manvieu-Norrey est le site idéal, pas de voisin et pas de consommation de terres agricoles » . DR
Le site de teillage à Saint-Manvieu-Norrey opérationnel en septembre 2022
Le permis de construire est déposé. Si tout va bien, la nouvelle usine de teillage de St-Manvieu-Norrey  (14) devrait être…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Publicité