Aller au contenu principal

SMS, enquête et réseau à la session Chambre d’agriculture de l’Orne

Mardi 19 novembre, la Chambre d’agriculture de l’Orne était réunie en session, à Alençon. Parmi les sujets à l’ordre du jour : la couverture numérique du département et Vigientreprise 61.

© JP

Vigientreprise : convention renouvelée

llll « On reste sur la technologie », a enchaîné, en souriant, Mickaël Mauger, responsable des antennes Chambre. Vigientreprise est un dispositif d’alerte par SMS, 24h/24 pour les entreprises. L’alerte est émise par les forces de l’ordre. Vigientreprise prévient les adhérents en cas de vol, d’escroquerie dans leur secteur d’activité ou leur commune. L’adhésion au dispositif est gratuite, car financée par les chambres consulaires qui viennent de renouveler la convention mise en place avec la police et la gendarmerie. Dans l’Orne, 650 entreprises dont 120 agricoles adhèrent au réseau. « Le dispositif aide à améliorer la sécurité, renforcer la vigilance et éviter la récidive », liste Mickaël Mauger. Jean-Louis Belloche, président de la Chambre, invite « les agriculteurs à s’inscrire, s’il y a une connexion », s’amuse-t-il.

 

Ruralitic : il est encore temps de donner son avis

llll À l’heure d’internet, de la dématérialisation du papier et de la connexion, la Chambre d’agriculture de l’Orne fait le point sur la couverture réseau dans le département. « Ruralitic propose un état des lieux de la connexion internet, filaire et mobile, dans le département », introduit Hélène Pedreira-Sagot, référente du projet. Une enquête en ligne a été réalisée et soumise aux exploitants. Les premiers enseignements sont les suivants : l’opérateur historique, Orange, prédomine pour internet (72%) comme pour les mobiles (62%). Il résulte que le téléphone sert pour 82 % des gens comme outil de travail. La part de personnes disposant d’outils connectés (GPS, Velphone) atteint 40 %. Mais le gros problème du département reste la couverture réseau mobile : 80 % des personnes interrogées sont insatisfaites (voir carte). « Le téléphone coupe souvent, abonde Jean-Louis Belloche, président de la Chambre. Quand on réalise un paiement sur internet et que le SMS de confirmation n’arrive pas, car le téléphone ne capte pas … » « Nous avons été coupés d’internet pendant trois semaines cet été à cause des orages. Notre opérateur nous a donné des clefs 4G. Mais dans le Perche à cette saison, il y a beaucoup de touristes et le réseau était saturé », remonte encore Jean-Christophe Aguinet. L’élu demande si une priorisation de l’accès à internet serait envisageable dans ce genre de situation, pour les professionnels. Pour Jean-Pierre Féret, conseiller départemental, « il y a eu des efforts de faits. Le Conseil départemental s’engage, pour 2023, à amener la fibre aux derniers habitants ». Mais il prévient : « ce sera du filaire ». La Chambre d’agriculture prévoit une réunion avec le Département, les opérateurs et les agriculteurs pour faire le bilan de l’enquête et amorcer des pistes d’amélioration de la couverture. L’enquête de la Chambre est ouverte jusqu’au samedi 30 novembre.

Pour adhérer à Vigientreprise 61 :
www.vigientreprise61.fr
Stéphanie Choplin : tél. 02 33 80 00 77 ;
schoplin@cmai-calvados-orne.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie
“ L’enfumage du plan de relance ”
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie qui fédère 170 ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) au plan régional, est très…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité