Aller au contenu principal

SOCAGRI : tendance à la Claas

Mercredi 21 septembre, à Montchevrel (61), se déroulait une journée présentation de la gamme tracteur Claas. Invités par la concession Socagri, Claas, Lemken et Grégoire-Besson ont fait tourner les machines devant plus de 200 personnes...

llll Accueillis dans un magnifique cadre, les amoureux de tracteurs en ont pris plein les yeux. Avec, en plus des tracteurs, des outils de travail du sol et des moissonneuses-batteuses, Claas a frappé fort.

Présentation

« La journée est basée principalement sur la présentation des tracteurs de Claas. Nous sommes partis sur la gamme complète en partant du plus gros (le Xérion, ici 425 chevaux), jusqu'au plus petit (le Atos, 70 chevaux) », signale Bernard Salesses, responsable commercial tracteurs et chargeurs télescopiques chez Claas France. Un panel de puissance et de modèles larges afin de correspondre au mieux à la clientèle présente sur l'événement. À l'ordre du jour, présentation des tracteurs, repas chaleureux et dans l'après-midi, démonstration des machines sur champs. « Ce genre de journée nous permet de nous rapprocher de nos clients. On se retrouve dans un superbe cadre, c'est on ne peut plus convivial », ajoute le responsable.

Xérion 4 000, ce monstre

« C'est le fer de lance des tracteurs de la gamme Claas », admet Bernard Salesses. Ce tracteur est, en terme de gabarit, un engin de grands espaces, adapté à toutes les conditions. « Vous pouvez très bien vous en servir sur champs avec une grande polyvalence, mais aussi pour d'autres domaines grâce à ses applications (broyage de bois et déneigement). Le Xérion tourne à des régimes très bas. On travaille sur le couple moteur, on n'utilise pas la puissance maximum. C'est la transmission qui travaille afin d'avoir le meilleur rendement pour la puissance motrice », ajoute-t-il. Aujourd'hui, ce tracteur est utilisé pour beaucoup de domaines différents (comme dans un certain nombre d'aéroports pour le déneigement par exemple).Avec son option de télégonflage, le tracteur adapte facilement la pression des pneus en fonction de la capacité de traction du tracteur. « On peut descendre à des pressions de 800 grammes afin de maximiser l'adhérence », termine le commercial.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Philippe Leprince, directeur de l’OP Bovins d’Agrial : « Transformer la décapitalisation en atout »
En octobre 2022, l’OP Bovins d’Agrial a organisé sa « Journée puissance viande » dans le pays du granit, à Saint-Michel-de-…
Publicité