Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

TOURNEZ CANTON
Solidarité foin : donner c'est aussi recevoir

INITIATIVE Avec “Tournez cantons”, nous vous proposons désormais chaque mois un focus sur une initiative originale ou indédite menée par des agriculteurs (rices). Cette semaine, une opération solidarité/foin.

Suite à une opération    “solidarité foin” menée par notre canton de Messei en 2003, nous avions gardé contact avec les agriculteurs de Saône-et-Loire”, explique Anne-Marie Denis, responsable cantonale FDSEA. “Lorsque que les Saône-et-Loiriens ont eu vent de la sècheresse que nous subissions en 2010, ils se sont immédiatement mobilisés”, ajoute t-elle. Bilan : plus de 130 tonnes de foin acheminées vers Messei ces dernières semaines. Cette opération a permis à une quinzaine d’exploitations ornaises de pallier, en partie, au manque chronique de fourrage important (environ 15 % de pertes). “Après un printemps difficile, nous avons accueilli cette aide avec soulagement. Certains jeunes agriculteurs ont bénéficié du fourrage que leurs parents avaient expédié là-bas il y a 7 ans. La boucle est bouclée!”, se réjouit Anne-Marie Denis. 

Garder le contact pour tisser des liens forts“Entre 2003 et 2010, de véritables liens se sont créés entre les agriculteurs de Messei et de Saône-et-Loire”, assure Sébastien Guillemine (président cantonal de JA). En 2003, suite à leurs dons, les Messéens avaient été reçus en Saône-et-Loire. Un grand moment de convivialité.  “Aujourd’hui, c’est à notre tour de les accueillir”, complète t-il. Olivier Denis et Christophe Carry, responsables de l’opération, se sont déjà mis au travail. “Nous souhaitons, sur trois jours, leurs faire découvrir le patrimoine Normand comme le Mont Saint-Michel. La visite d’une ou deux fermes laitières sont également à l’ordre du jour”, révèle Anne-Marie Denis. “Visiter une fromagerie serait intéressant aussi”, renchérit Marc Constantin, président du GVA. Sébastien Guillemine souhaite “leur montrer ce qu’ils n’ont pas l’habitude de côtoyer chez eux”. Tous ceux qui ont reçus du foin sont prêts à donner désormais de leur temps. Une occasion de mieux se connaître et de créer du lien social entre agriculteurs. “des moments conviviaux et fédérateurs à privilégier”, insiste la responsable syndicale.

Messei, un canton historiquement solidaire“L’entraide, la solidarité, ce n’est pas nouveau dans notre profession. C’est une valeur que nous défendons depuis toujours et Messei n’est pas une exception”, affirme Michel Salle, ancien agriculteur et de poursuivre “Ici,  le CNJA(1) a toujours très bien fonctionné. Il a formé des générations d’hommes et de femmes à prendre leurs responsabilités pour construire l’avenir. Une école où les projets sont portés pour qu’ils aboutissent”. Sébastien Guillemine écoute et approuve. “C’est le maintien d’une cohésion entre jeunes et aînés qui permet d’assurer la relève”. Le canton de Messei est celui où la population active est la plus jeune. “Cette jeunesse donne du dynamisme”, conclu Michel Salles.Helene bonneau(1) Centre National des Jeunes Agriculteurs devenu JA (Jeunes Agriculteurs). 

Jacques Chevallier “Une opération du même type a été organisée au début des années 1980. Suite à un appel de la FNSEA, le département s’était mobilisé. Nous avions livré du foin dans la Creuse. Toute une expédition ! Les fourrages ont été transportés par rail. Nous avions noué un partenariat avec la SNCF. Certains d’entre-nous sont allés sur place. Je me souviens d’un excellent accueil et de la visite des tapisseries d’Aubusson. La solidarité du monde agricole a toujours existé. Cette nouvelle opération prouve qu’elle a toujours de l’avenir”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité