Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

SOURDEVAL - AOUT 2008

Mardi 26 août Effectif total : 316 animaux dont 111 veaux, 205 ovins. Veaux : bonne ambiance de marché avec la présence de nombreux visiteurs, curieux ou intéressés par le négoce. Offre de veaux de qualité en normands et frisons et de croisés supérieurs à des cours reconduits. Ovins : prix maintenus, grosse demande en béliers de reproduction. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 90 à 95, bons 100 à 110 115, sup 120, 1 extra à 130, races normandes femelles 1 très bonne à 168, mâles bien conformés 206, 213, 220, choisis de 1ère qualité 230 à 240, sujets racés ou d’avenir 250 à 260. Croisés charolais mâles moyens 340 à 350, bien conformés 366 à 381, sup 1 extra à 488, femelles ordinaires 335, 350, 1 très bonne à 380. Taupe femelle 244. Bleus Belges : mâles bons 366 à 380, 400, 412, sup 430, 440 et 457, 1 extra 564, femelles convenables 335, 350 et 366. Veaux d’engraissement : tout venant 80-90 à 100, taupes et souris 150 à 170, petits frisons 85 à 90, bons 100 à 110, supérieurs 115 à 120, mâles normands et divers croisés 185 à 195, convenables 200 à 205, supérieurs 210 à 215. Croisés charolais et limousins 250 à 270 e. Ovins : 205 - brebis de réforme moyennes 30 à 35, bonnes 40 à 46, sup. de 50 à 55, gerces de reproduction : 90 à 95, sup 100 à 110, agneaux de boucherie petits 65 à 80, plus gros 82-85 et 90 soit le kg net de viande 4,50 à 4,70 e. Béliers de reproduction suivant qualité 100, 110, 115, sup 125, 130, 135, quelques roussins de 110 à 115. Mardi 19 août Effectif total : 442 animaux dont 115 veaux, 327 ovins. La foire aux moutons et le marché aux veaux ont connu un record de visiteurs. De nombreuses transactions. Veaux : Offre de veaux de qualité en normands et frisons, quelques croisés d’élevage extra. Toutes les races ont des cours reconduits. Ovins : gros apport pour la 1ère foire aux moutons. Cours maintenus en sujets de boucherie. Demande active en gerces de l’année et en béliers de reproduction. Veaux d’élevage : frisons mâles inférieurs 80 à 95, bons 100, 110, 115, sup 120 à 130, races normandes femelles bonnes 183 à 206, extra 229, mâles bien conformés 200, 210, 230, choisis de 1ère qualité 244 à 260, sujets racés ou d’avenir 267. Croisés charolais mâles convenables 351 à 366, 1 Blond d’Aquitaine très bon 450, croisées charolaises femelles bonnes 350, 365 1 exception extra 534. Croisés limousins : femelles convenables 373 à 380. Veaux d’engraissement : tout venant 80-90 à 100 , petits frisons 80 à 90, bons 100 à 115, supérieurs 120 à 130, mâles normands et divers croisés 190 à 195, convenables 200 à 205, supérieurs 210 à 220. Croisés charolais 250, 270 e. Taupes et souris 150, 160 et 170. Ovins : 327 - brebis de réforme moyennes 30 à 35, bonnes 40 à 46, sup. de 50 à 55, gerces de reproduction : 85 à 90, 95, sup 100 à 115, agneaux de boucherie petits 65 à 80, plus gros 82-85 et 90 soit le kg net de viande 4,50 à 4,70 e. Béliers de reproduction suivant qualité 90, 100, 110, 115, sup 120, 130, 135, quelques roussins de 110 à 115. Moutons d’herbage à finir 50, 55 et 60 euros. Mardi 5 août Effectif total : 490 animaux dont 112 veaux, 362 ovins, 16 porcelets. Présence de nombreux visiteurs. Veaux : stabilité des cours en veaux de toutes catégories. Seuls les meilleurs sujets d’élevage sont bien côtés. Un peu de relève. Ovins : bonne ambiance commerciale. Offre d’un effectif inhabituel à des prix bien maintenus. Veaux d’élevage : frisons inférieurs 85 à 95, bons 105, 115, 120, sup 125 à 130, races normandes femelles bonnes 198 à 206, mâles bien conformés 190, 200, 215, choisis de 1ère qualité 230 à 244, 265, sujets racés ou d’avenir 280 à 290. Croisés charolais mâles moyens 350 à 366, bien conformés 380 à 396, 412, supérieurs 473, 488, femelles bonnes 350, 380 à 396, 1 extra à 427. Croisés limousins mâles : convenables 305 à 335, sup 373, femelles 1 bonne à 320. Bleus Belges : mâles bons 396 à 412, 1 sup extra 473. Veaux d’engraissement : tout venant 75-85 à 100 , petits frisons 85 à 100, bons 105 à 115, supérieurs 125 à 130, mâles normands et divers croisés 185 à 190, convenables 200 à 205, supérieurs 210 à 220. Croisés charolais 250, 270 e. Taupes et souris 150 et 160. Ovins : 362 - brebis de réforme 30 à 40 et 46, sup. de 50 à 55, petites gerces : 53, 60 à 65 et 69, agneaux de boucherie petits 65 à 80, plus gros 82-86 et 90 soit le kg net de viande 4,50 à 4,70 e. Béliers de reproduction suivant qualité 91, 100, 110, 115 à 120, supérieur 130 à 137. Porcelets (16) : 32 à 35 kg 80 à 85.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité