Aller au contenu principal

SOURDEVAL - JANVIER 2008

Mardi 29 janvier Effectif total : 258 animaux dont 191 veaux et 67 ovins. Veaux : apport correct. Transactions faciles pour les bons sujets à des cours maintenus. Bonne demande en veaux croisés. Ventes discutées en sujets ordinaires. Ovins : bon commerce aux prix habituels. Veaux d’élevage :femelles frisonnes bonnes 168, frisons mâles ordinaires 125 à 140, bons 145 à 155, sup 160 à 168, races normandes femelles 1 exception négociée à 305, mâles bien conformés 206 à 220 e, choisis de 1ère qualité 230, 244, sujets racés ou d’avenir 260 et sup 274. Croisés charolais mâles moyens 351 à 366, bien conformés 373 à 390, supérieurs 395 à 412, extra 488 et 518. Croisés Limousins mâles convenables 350 à 365, sup 412. Bleux Belges mâles petits 335 à 351, bons 412, femelle sup 396. Veaux d’engraissement : tout venant 95 à 100 et 110, petits frisons 96 à 115, bons 125 à 145, supérieurs 150 à 165, mâles normands moyens 185 à 190, convenables 195 à 205, supérieurs 210 à 215 e. Ovins : brebis de réforme 38 à 46, gerces de boucherie 99 à 107, agneaux de boucherie 69 à 76 soit le kg net de viande 4,60 à 4,80 e suivant poids et qualité, béliers de réforme 85 à 100, béliers de 2ème année 60 à 75 e. Mardi 22 janvier Effectif total : 198 animaux dont 129 veaux et 69 ovins. Veaux : bonne activité commerciale à des cours en hausse de 10 à 15 euros en toutes catégories sauf pour les sujets moyens difficiles à négocier. Ovins : prix modérés en béliers et en moutons de boucherie. Veaux d’élevage : frisons mâles ordinaires 130 à 145, bons 150 à 160, sup 1368 à 175, races normandes mâles bien conformés 200 à 215 e, choisis de 1ère qualité 220, 230. Croisés charolais mâles moyens 351 à 366, bien conformés 370 à 390, supérieurs 395 à 412, un extra 534, taupe mâle bon à 305, femelles convenables 350 à 365, 380, sup 412. Croisés Limousins mâles convenables 366 à 373, sup 412, souris sup mâles 381. Bleux Belges femelle moyenne 335. Veaux d’engraissement : tout venant 95 à 100 et 107, petits frisons 100 à 120, bons 140 à 150, supérieurs 160 à 170, mâles normands moyens 180 à 190, convenables 195 à 205, supérieurs 210 à 215 e. Ovins : brebis de réforme 38 à 47, gerces de boucherie 95 à 97, sup 99, moutons de boucherie 69 à 75 soit le kg net de viande 4,60 à 4,80 e suivant poids et qualité, béliers de réforme 80 à 90, béliers de 2ème année 60 à 70, 1 brebis avec 2 agneaux présentée à 210 e. Mardi 15 janvier Effectif total : 219 animaux dont 137 veaux et 82 ovins. Marché actif, les bons sujets sont recherchés à des cours en légère hausse. Transactions discutés en veaux ordinaires. Ovins : bon commerce aux prix habituels. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 115 à 125, bons 130 à 145, sup 160 à 165, races normandes femelles bonnes 198 à 205, mâles bien conformés 200 à 215 e, choisis de 1ère qualité 220, 230 à 245. Croisés charolais mâles moyens 350 à 365, bien conformés 380, supérieurs 1 extra 503, femelles ordinaires 335 à 351, très bonnes 396. Bleux Belges Mâles petits 350 à 366, 1 sup extra 442, femelle moyenne 381. Veaux d’engraissement : tout venant 95 à 100 et 107, petits frisons 85 à 95, bons 110 à 140, supérieurs 150 à 160, mâles normands moyens 170 à 180, convenables 185 à 195, supérieurs 200 à 215 e. Ovins : brebis de réforme 38 à 47, gerces de boucherie 95 à 97, sup 99, moutons de boucherie 69 à 75 soit le kg net de viande 4,57 à 4,73 e suivant poids et qualité, béliers de réforme 91 à 99 e. Mardi 8 janvier Effectif total : 333 animaux dont 236 veaux et 97 ovins. Bel apport quantitatif et offre de bons sujets, cours maintenus en toutes catégories. Transactions faciles pour les veaux de qualité, lentes et très discutées pour la qualité très ordinaire. Cependant vente complète. Ovins : bonne demande aux prix habituels. Veaux d’élevage : frisons mâles ordinaires 115 à 130, bons 140 à 150, sup 160 à 170, lourd extra 180, races normandes femelles bonnes 198 à 206, mâles bien conformés 206 à 220 et 230 e, choisis de 1ère qualité 260 à 275. Croisés charolais mâles moyens 350 à 366, bien conformés 380, 396, supérieurs 412, 427, extra 465, femelles ordinaires 350 à 366, bonnes 380 à 396. Croisés limousins mâles bons 380 à 395, femelles convenables 365 à 396. Bleux Belges Mâles petits 380 à 396, sup extra 427, femelles 335 à 350, convenables 366 à 380, sup 427. Veaux d’engraissement : tout venant 99 à 107, petits frisons 80 à 90, bons 120 à 145, supérieurs 150 à 160, mâles normands moyens 180 à 190, convenables 200 à 210, supérieurs 220 à 230, souris mâles 381 e. Ovins : brebis de réforme 38 à 47, gerces de boucherie 99 à 100, moutons de boucherie 69 à 76 soit le kg net de viande 4,57 à 4,73 e suivant poids et qualité, béliers de réforme 91 à 99 et 105 e.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Frédéric Bellanger, Orne
Chez Frédéric Bellanger, le bonheur est dans l’herbe
Pour Frédéric Bellanger, producteur de viande bovine à La Boursillière à Moutiers-au-Perche (61), le bonheur est dans le pré :…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Publicité