Aller au contenu principal

SOURDEVAL - JUILLET 2009

Mardi 28 juillet Effectif total : 295 animaux dont 125 veaux, 158 ovins et 12 porcelets. Tendance : Veaux : offre régulière de veaux de qualité de toutes races. Nouvelle chute des cours en frisons et en normands avec peu de demande en normands. Bonnes transactions en croisés de qualité à des prix maintenus - un peu de relève. Ovins : bel effectif avec béliers de reproduction. Bon commerce. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 80-90, bons 110-120, sup. 130, exception 140. Races normandes mâles biens conformés 150-170, choisis de 1ère qualité 183 à 198. Sujets racés ou d’Avenir : 213-221. Croisés charolais mâles moyens 320 à 335, bien conformés 380 à 396, supérieurs très bonne qualité 457 à 473, 1 pur charolais 442, femelles croisées moyennes 320 à 330, bonnes 366, sup 396 à 412. Croisés limousins mâles : trois très bons 466. Bleus Belges mâles convenables 380, bon 412. Veaux d’engraissement : tout venant 70 à 90, souris et taupes 140, 160, 180, petits frisons 75 à 90, bons 95 à 105, supérieurs 110 à 125, mâles normands et divers 130 à 140, convenables 150 à 165, supérieurs 170 à 180, Croisés charolais 200, 240 et 270, normandes 100 à 110. Ovins (158) : brebis de réforme 30, 35 à 40, bonnes 50 à 60, moutons de boucherie moyens 75 à 80, bons 85 à 90, sup 100, soit le kg net de viande selon qualité de 4,50 à 4,80 e. Béliers de reproduction 110 à 120, sup 130. Porcelets :-12- bonnes ventes aux prix habituels 40/45 kg 82 à 85 pièce. Mardi 7 juillet Effectif total : 154 animaux dont 97 veaux, 48 ovins et 9 porcelets. Tendance : Veaux : marché calme, offre de veaux de qualité courante. baisse de 15 à 20 euros sur les cours du 30 juin en toutes catégories. Un peu de relève. Ovins : demande calculée et tassement des cours. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 145 à 155, bons 170, 175, 180. Races normandes femelles exception extra 310, mâles ordinaires 205 à 215, choisis de 1ère qualité 230, 236, 244. Croisés charolais mâles moyens 335 à 350, bien conformés 360 à 380, supérieurs 427, 442, femelles conv 305 à 328, taupe mâle bon 340. Veaux d’engraissement : tout venant 85 à 105, souris et taupes 150, 170, 200 suivant état, petits frisons 140 à 150, bons 160 à 165, supérieurs 170 à 175, mâles normands et divers 165 à 175, convenables 180 à 200, supérieurs 205 à 215, Croisés charolais 200, 250 et 270, normandes 130 et 140. Ovins : -48- brebis de réforme 30, 35 à 40, bonnes 50 à 60, agneaux de boucherie moyens 80 à 85, bons 90 à 95, soit le kg net de viande suivant qualité de 4,50 à 4,80 e. Petits agneaux 40, 45 et 50. 1 vache vêlée croisée charolaise avec son veau 915 euros. Porcelets :-9- demande et prix habituels 40/45 kg 82 à 85 pièce. Le marché du 14 juillet n’aura pas lieu.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité