Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

SOURDEVAL - JUIN 2007

Mardi 26 juin Effectif total : 256 animaux dont 143 veaux, 98 ovins, 15 porcelets. Veaux : ambiance habituelle à des cours stabilisés en toutes catégories. Ovins : transactions discutées en particulier en moutons de boucherie. Porcelets : prix sans changement. Veaux d’élevage : frisons mâles 137, 152, bons 160, 175, extra 191 euros. Races normandes femelles bonnes 198 à 206, sup 221 à 229 e. Mâles normands bien conformés 274 à 297 e, choisis de première qualité 305 à 320, sujets racés ou d’avenir en extra 335 e. Croisés charolais mâles moyens 366 à 381, bien conformés 396, 412, sup 427, 1 exception 457, 1 bon charolais race pure de 3 semaines présenté à 503, femelles ordinaires 366 à 381, bonnes : 396 à 412, 1 exception 427 e. Croisés limousins mâles moyens 343, 351, bons 366 - 381, femelles ordinaires 305, 335, bonnes 351 à 366 e. Bleus belges 1 monbéliard mâle bon 305, 1 extra 442, taupes mâles 335 à 351 et 366 e. Veaux d’engraissement : tout venant 91 à 107 à 122, petits frisons 130 à 145, bons 152 à 168, supérieurs : 175 - 183, mâles normands moyens 183 à 221, convenables 236 à 259, supérieurs 267 à 274 e. Ovins : brebis de réforme ordinaire 38 à 46, bonnes 53 à 61, sup 69, moutons de boucherie 76, 84, lourds 89, 91, 95 suivant poids et qualité, soit le kg net de viande de 4,40 à 4,50 et en petits extra 5 à 5,30 e. Porcelets : 40 - 45 kg : 76 à 83 selon poids. Mardi 19 juin Effectif total : 219 animaux dont 142 veaux, 62 ovins, 15 porcelets. Veaux : marché calme, cours à peine maintenus en toutes catégories voire légère baisse. Ovins : prix habituels, présentation de jeunes béliers de reproduction. Porcelets : prix courants. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 137, 152, bons 168, 175, extra 183 à 198 euros. Races normandes femelles bonnes 198 à 206, 1 extra 244 e. Mâles normands bien conformés 274 à 290 e, choisis de première qualité 297 à 305 e. Croisés charolais mâles moyens 366 à 381, bien conformés 396, 412 à 427, femelles ordinaires : 366 - 381, bonnes : 396 e. Croisés limousins mâles moyens 351 à 366, bons 381 - 396, femelles ordinaires 343, 351, bonnes 366 à 381 e. Bleus belges mâles bons 412 à 427, 1 extra 457, souris mâles moyens 335 à 351, femelles moyennes 366 à 381, 1 extra 419 e. Veaux d’engraissement : tout venant 91 à 107 à 122, petits frisons 137 à 145, bons 152 à 160, supérieurs : 168 - 183, mâles normands moyens 175 à 221, convenables 229 à 252, supérieurs 259 à 274 e. Ovins : brebis de réforme ordinaire 38 à 46, bonnes 53 à 61, sup 69, Agneaux de boucherie 76, 84, 89, 91 suivant poids et qualité, soit le kg net de viande de 4 à 5,50 e, 2 béliers présentés pour la reproduction à 122 et à 137. Porcelets : 40 - 45 kg : 76 à 83 selon poids. Mardi 5 juin Effectif total : 224 animaux dont 141 veaux, 65 ovins, 18 porcelets. Veaux : transactions régulières mais à des cours maintenus sans plus. Marché difficile en veaux manquant d’état. Demande plus limitée en moutons. Veaux d’élevage : frisons mâles jusqu’ à 206 euros. Races normandes femelles très bonnes : 229 à 244 e, extra 259 à 274. Normands :mâles ordinaires : 285 - 305 e, choisis de première qualité 320 à 330, sujets racés ou d’avenir quelques extra 351 e. Croisés charolais mâles moyens 366 à 381, bien conformés 412 à 427, sup. 442 et 447, exceptionnels 473 et 518, 1 à 510, femelles ordinaires : 320 - 351, bonnes : 366 - 381, supérieures lourdes 366 à 412 e. Croisés limousins mâles moyens 335 à 351, très bons 366 - 381, sup 396 à 412, 1 à 427, femelles très bonnes 351 à 366, sup 381 à 396, 1 à 427 e. Bleus belges mâles moyens : 381, sup 442 à 457, 1 à 473, femelles ordinaires 381, 396, 427, 1 à 442 e. Veaux d’engraissement : petits frisons 152 à 160, bons 168 à 183, supérieurs : 191 - 200, mâles normands moyens 183 à 213, convenables 229 à 259, supérieurs 267 à 280 e. Ovins : brebis de réforme d’âge 23 à 38, bonnes 45 à 61. Agneaux de boucherie 76, 84 et 89 suivant poids et qualité, soit le kg net de viande de 4 à 5,50 e. Porcelets : 35 - 40 kg : 70 à 75.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
Publicité