Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

SOURDEVAL - MAI 2008

Mardi 27 mai Effectif total : 229 animaux dont 138 veaux, 75 ovins et 15 porcelets, 1 taurillon. Veaux : offre régulière en effectif, de bons sujets en toutes catégories à des cours stables. Prix discutés en qualité ordinaire et inférieure. Ovins : transactions habituelles à des cours reconduits. Porcelets : meilleure demande. Veaux d’élevage : femelles frisonnes 1 bonne 150, frisons mâles moyens 120, 125, bons 130, 140, 145, races normandes femelles 1 bonne à 206, mâles ordinaires 198 à 213, choisis de 1ère qualité 229 à 244, sujets racés ou d’Avenir 260 à 274, 1 sup à 290. Croisés charolais mâles moyens 335 à 350, bien conformés 366 à 396, supérieurs 1 pure race 412, 1 croisé extra 488, femelles convenables 335 à 351, 1bonne à 373.Souris M à 320 et 328. Bleus Belges mâles 1 sup extra 488, femelles 1 ordinaire 320. Veaux d’engraissement : tout venant 90, 95 et 105, petits frisons 105 à 110, bons 120 à 130, supérieurs 140 à 145, mâles normands et divers croisés moyens 170 à 185, convenables 190 à 195, supérieurs 200 à 215. Croisés charolais 265, 290, petites normandes 120 à 130 e. Ovins : 75 - brebis de réforme ordinaire 30 à 45, sup. de 50 à 55, brebis suitée d’un agneau 110 à 120, 130, 140 suivant poids de l’agneau, agneaux de boucherie 80 à 90 à 100 soit le kg net de viande 4,73 à 4,88 e, béliers de réforme 75 à 80 à 90. Porcelets : 35/40 kg 84 à 85 euros. 1 taurillon charolais de 10-11 mois présenté à 760 euros. Mardi 20 mai Effectif total : 229 animaux dont 153 veaux, 61 ovins et 15 porcelets. Veaux : bon apport ce mardi (+41). Baisse de 10 à 15 euros par sujet en toutes catégories. transactions aux prix discutés. Relève pour la qualité inférieure. Ovins : vente plus dynamique avec légère plus value. Porcelets : meilleure demande. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 120, bons 130, 140, 145, sup 155 à 160, quelques uns 168, races normandes femelles bonnes 183 à 191, mâles ordinaires 185 à 200, choisis de 1ère qualité 229 à 244, sujets racés ou d’Avenir 250 à 260. Croisés charolais mâles moyens 335 à 350, bien conformés 365 à 380, supérieurs 420, 427, 2 très bons 442, 2 Blond d’Aquitaine M et F 274, femelles convenables 335 à 351, 1 très bon 373. Croisés limousins mâle convenables 358, 366, souris M 305, taupe M 290. Bleus Belges mâles 1 bon 396. Veaux d’engraissement : tout venant 85, 95 et 105, petits frisons 105 à 125, bons 130 à 145, supérieurs 152 à 160, mâles normands et divers croisés moyens 170 à 180, convenables 185 à 190, supérieurs 195 à 200 à 210, petites normandes 110 à 120 e. Ovins : 61 - brebis de réforme ordinaire 30 à 46, sup. de 50 à 55, brebis suitée d’un agneau 110 à 120, 130, 140 suivant poids de l’agneau, agneaux de boucherie 80 à 90 à 100 soit le kg net de viande 4,73 à 4,88 e, béliers de réforme 75 à 80 à 90, sup jusqu’à 100. Porcelets : 35/38 kg 85 euros. Mardi 13 mai Effectif total : 169 animaux dont 112 veaux, 57 ovins. Veaux : bonne activité commerciale. Effectif stable, plus value en très bons veaux en toutes catégories. Vente complète. Ovins : transactions aux cours habituels. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 130, bons 140, 160, sup 168 à 175, races normandes femelles bonnes 198 à 206, mâles bien conformés 198 à 213, choisis de 1ère qualité 229 à 244, sujets racés ou d’Avenir 260 à 274, 1 exception 305. Croisés charolais mâles moyens 350 à 366, bien conformés 380 à 396, supérieurs 412, 427, 1 extra d’exception 495, femelles convenables 335 à 351, sup 373 à 381. 1 blond d’Aquitaine extra 526. Croisés limousins mâle moyens 328, 335, convenables 366, 381, supérieurs 427, femelles convenables 335. Bleus Belges mâles 1 convenable 404. Veaux d’engraissement : tout venant 85, 95 et 110, petits frisons 115 à 130, bons 140 à 160, supérieurs 168 à 175, mâles normands et divers croisés moyens 180 à 190, convenables 195 à 200, supérieurs 205 à 215 à 225, petites normandes 100 à 110 e. Ovins : 57 - brebis de réforme ordinaire 30 à 45, sup. de 50 à 55, brebis suitée d’un agneau 110 à 120, 130, 140 suivant taille de l’agneau, agneaux de boucherie 70 à 80 soit le kg net de viande 4,50 à 4,70 e, béliers de réforme 75 à 80. Mardi 6 mai Effectif total : 152 animaux dont 110 veaux, 34 ovins et 8 porcelets. Veaux : bonne ambiance commerciale. Offre de veaux de qualité en toutes catégories avec des cours soutenus pour les sujets les meilleurs. Par ailleurs prix stables. Ovins : transactions aux cours habituels. Porcelets : peu de demande. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 130, bons 140, 155, sup 160 à 168, races normandes femelles bonnes 190 à 200, mâles bien conformés 198 à 213, choisis de 1ère qualité 225 à 240, sujets racés ou d’Avenir 250 à 267, 1 exception 300. Croisés charolais mâles moyens 335 à 350, bien conformés 366 à 381, supérieurs 396, except 427, génisse charolaise présentée avec veau de 8 jours à 1220, femelles convenables 335 à 351, extra 366. Croisés limousins mâle moyenne 328, 335, sup 381, femelles convenables 358. Bleus Belges mâles bons 381 à 396, 1 sup extra 488, femelles conv 335 à 351. Veaux d’engraissement : tout venant 80, 95 et 107, petits frisons 107 à 120, bons 130 à 155, supérieurs 160 à 168, mâles normands et divers croisés moyens 175 à 185, convenables 190 à 200, supérieurs 205 à 215 à 220 e. Ovins : 82 - brebis de réforme ordinaire 30 à 46, sup. de 50 à 56, brebis suitée d’un agneau 110 à 120, 130, 140 suivant grosseur de l’agneau, agneaux de boucherie 70 à 80 soit le kg net de viande 4,50 à 4,70 e, béliers de réforme 75 à 80. Porcelets : 8 - 38 à 40 kg 80 à 82 euros.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité