Aller au contenu principal

SOURDEVAL - NOVEMBRE 2008

Mardi 25 novembre Effectif total : 201 animaux dont 137 veaux, 64 ovins. Tendance : bon apport en veaux de toutes catégories sauf en limousins. Légère baisse de 5 à 10 euros en frisons. Prix maintenus en autres races et pour les sujets supérieurs. Ovins : meilleure demande en béliers et en brebis de réforme à prix soutenus. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 75 à 85, bons 90 à 100, sup 105, races normandes mâles bien conformés 190 à 206, choisis de 1ère qualité 230 à 240 à 245, sujets racés ou d’avenir 1 exception 305. Croisés charolais mâles moyens 350 à 366, bien conformés 395 à 427, charolais pure race mâle bon 404, Souris mâle très bon 457. Bleus Belges : mâles ordinaires 330 à 350, 1 supérieur extra 555. Veaux d’engraissement : tout venant 80 à 90 et 100, quelques maigreux 40, 50 et 60, petits frisons 60 à 70, bons 75 à 85, supérieurs 90 à 100, mâles normands et divers croisés 160 à 170, convenables 175 à 185, supérieurs 190 à 200, croisés charolais 240, 260, 280. Ovins : 64 - brebis de réforme moyennes 30 à 36, bonnes 38 à 45, sup. de 46 à 53, agneaux de boucherie moyens 65 à 75, plus gros 80-85 et 90 soit le kg net de viande 4,40 à 4,80 e. Béliers de réforme conv 85, 90 et 95, sup 100 à 105. Mardi 18 novembre Effectif total : 235 animaux dont 124 veaux, 101 ovins et 10 porcelets. Tendance : apport correct en veaux frisons, normands et Bleus Belges. Cours maintenus, transactions plus actives en bons sujets. Ovins : bonne demande en béliers et en brebis de réforme, prix soutenus. Porcelets : peu de commerce, prix reconduits. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 85, 95, bons 100, 110, sup 115, races normandes mâles bien conformés 190 à 200, choisis de 1ère qualité 225 à 240, sujets racés ou d’avenir 252 à 259. Croisés charolais mâles moyens 350 à 365, bien conformés 381 à 396, supérieurs 1 extra 488, femelles bonnes 343, 351 et 366. Souris mâle très bon 412. Bleus Belges : mâles convenables 396 à 412, sup 427 à 442, 1 supérieur extra 510. Veaux d’engraissement : tout venant 85 à 95 et 105, petits frisons 75 à 85, bons 90 à 100, supérieurs 105 à 110, mâles normands et divers croisés 165 à 175, convenables 180 à 190, supérieurs 195 à 200, croisés charolais 260, 280 et 300. Ovins : 101 - brebis de réforme moyennes 30 à 36, bonnes 38 à 45, sup. de 47 à 53, agneaux de boucherie moyens 65 à 75, plus gros 80-85 et 90 soit le kg net de viande 4,40 à 4,80 e. Porcelets : 38/42 kg 80 à 82, 45/50 kg 84. Lundi 10 novembre Effectif total : 55 animaux dont 23 veaux, 32 ovins. Tendance : effectif nul du fait du marché avancé et de la proximité de la Foire St Martin de St Hilaire. Quelques bons sujets ont obtenu un prix correct, par ailleurs cours très habituels. Ovins : prix courants. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 85, 95, bons 100, 110, sup 115, races normandes mâles bien conformés 185 à 200, choisis de 1ère qualité 230 à 245. Croisés charolais mâles bien conformés très bons 350 à 380. Bleus Belges : mâles 1 supérieur extra 500. Veaux d’engraissement : tout venant 85 à 95 et 100, petits frisons 75 à 85, bons 90 à 100, supérieurs 105 à 110, mâles normands et divers croisés 165 à 175, convenables 180 à 190, supérieurs 190 à 200. Ovins : 32 - brebis de réforme moyennes 30 à 38, bonnes 40 à 45, sup. de 47 à 55, agneaux de boucherie moyens 65 à 75, plus gros 80-85 et 90 soit le kg net de viande 4,40 à 4,80 e. Mardi 4 novembre Effectif total : 190 animaux dont 119 veaux, 71 ovins. Tendance : offre de veaux de qualité en frisons notamment. Cours soutenus en normands et frisons, en croisés d’élevage charolais. Ovins : transactions habituelles aux prix maintenus. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 85, 95, bons 100, 110, sup 115 à 120, races normandes mâles bien conformés 206 à 230, choisis de 1ère qualité 244 à 259, 267, sujets racés ou d’avenir exception 305. Croisés charolais mâles moyens 350 à 366, bien conformés 396 à 405, sup 480 à 495, femelles bonnes 389. Charolais race pure 412. Bleus Belges : mâles convenables 396 à 412, femelles bonnes 358. Veaux d’engraissement : tout venant 85 à 95 et 110, taupes et souris 160 à 180 et 200, petits frisons 75 à 85, bons 90 à 100, supérieurs 105 à 110, mâles normands et divers croisés 170 à 180, convenables 190 à 200, supérieurs 210 à 210. Croisés charolais 260 à 280 et 297. Ovins : 71 - brebis de réforme moyennes 30 à 38, bonnes 40 à 46, sup. de 47 à 55, agneaux d’herbage 40 à 55, agneaux de boucherie petits 65 à 75, plus gros 80-85 et 90 soit le kg net de viande 4,40 à 4,80 e. A noter : le prochain marché aura lieu le lundi 10 novembre.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité