Aller au contenu principal

SOURDEVAL - OCTOBRE 2006

Mardi 31 octobre Effectif total : 236 animaux dont 165 veaux, 50 moutons, 21 porcelets. Commerce habituel à des cours stables voire bien reconduits selon les catégories. Ventes plus discutées dans les sujets manquant d’état. Bonne demande en brebis de réforme à des prix soutenus en bonne marchandise. Assez bon marché en porcelets. Veaux d’élevage : normands mâles bons 274 à 285, très bons 290 à 297, supérieurs 305, 320 et 335, extra 343, femelles 198 à 229, très bonnes 244 e. Croisés charolais mâles bons 366 à 381, très bons 389 à 404 e, Supérieurs 412 à 427, Femelles convenables 313 à 335, très bonnes 343 à 358, supérieures 366 à 381, extra 404 à 419. Croisés limousins mâles convenables 335 à 358, très bons 366 à 381, femelles moyennes 397 à 320, bonnes 328 à 343, supérieures 358 à 374. Bleus Belges mâles très bons jusqu’à 434. Veaux d’engraissement : tout venant ou inférieurs 107 à 130 e, Pies noirs bons 145 à 152 e, très bons 160 à 175, supérieurs 183 à 191 e, mâles normands moyens 175 à 198 e, convenables 213 à 236 e, bons 252 à 267, très bons 270 à 285. Croisés divers mâles inférieurs 183 à 229, convenables 244 à 274, bons 290 à 313 e, très bons 328 à 351, petites et moyennes femelles 168 à 206, convenables 213 à 244, bonnes 267 à 290, très bonnes 305 à 335. Ovins : brebis de réforme ordinaires 30 à 35, bonnes 38 à 45, très bonnes 53 à 60, supérieures et lourdes quelques sujets jusqu’à 75, Agneaux de boucherie de 75 à 80, très bons 84 à 91, béliers quelques sujets de reproduction 114 à 122. Porcelets : 35/38 kg 80 à 82 e. Mardi 24 octobre Effectif total : 282 animaux dont 130 veaux, 101 moutons, 5 porcelets, 45 bovins (Foire St Crépin) et un cheval. Faible apport en veaux, quelques bovins à l’occasion de la foire. Assez bonne demande en veaux à des prix soutenus sans plus. Transactions normales en bovins. Prix maintenus sur l’ensemble des marchés. Ventes plus difficiles en moutons. Veaux d’élevage : mâles 183, Races normandes : femelles bonnes 213 - 229, très bonnes jusqu’à 244, mâles bien conformés 267 à 282 e, choisis de 1ere qualité 290 à 297, sujets racés ou d’avenir 305-320. Croisés charolais mâles moyens 374 à 389, bien conformés 396 à 419 e, Supérieurs : 427 à 457, lourds quelques exceptions 473 et 488. Femelles ordinaires 305, 320, bonnes 335 à 351, supérieures 366 à 381, extra 396. Croisés limousins mâles moyens 319 à 335 e, bons 351 - 366, très bons 381 à 396, extra 427 et 442, femelles ordinaires 305 à 320, bonnes 335 à 351, supérieures 366 à 381. Bleus Belges mâles convenables 396 à 427. Veaux d’engraissement : tout venant 107 à 122 e, petits frisons 137 à 152 e, bons 160 à 168 e, supérieurs 175 à 183 e, mâles normands inférieurs 168 à 198, moyens 213 à 229 e, convenables 244 à 259 e, supérieurs 267 à 282e. Ovins : brebis de réforme ordinaires 30 à 38, bonnes 40 à 45, très bonne 53, Agneaux de boucherie de 76 à 84, très bons jusqu’à 91. Bovins : génisses croisées charolaises 24 mois 930 e, broutards croisés mâles 10 - 12 mois 837 à 850 e, femelles 10-12 mois 685 à 745 e, boeufs normands 25-26 mois 865 à 880 e. Taureaux reproducteurs croisés charolais 15-16 mois 990 e. Mardi 17 octobre Effectif total : 305 animaux dont 164 veaux, 131 moutons, 10 porcelets. Meilleure demande dans l’ensemble, cours plus facilement maintenus voire légère plus value dans les veaux très bonne qualité. Les prix restent stables en sujets courants. Bonne demande en moutons à des prix facilement reconduits en brebis et agneaux de viande. Veaux d’élevage : mâles 183, Races normandes : femelles ordinaires 183 - 213, très bonnes 229 à 244, mâles bien conformés 259 à 274 e, choisis de 1ere qualité 282 à 295, sujets racés ou d’avenir 305-320. Croisés charolais mâles moyens 366 à 381, bien conformés 396 à 412 et 427 e, Supérieurs : lourds quelques sujets 442, 457, 1 à 473. Femelles ordinaires 313, 335, bonnes 343 à 358, supérieures 381 à 396, quelques sujets 412 à 434. Croisés limousins mâles moyens 305 à 335 e, bons 351 - 374, supérieurs 381 à 404, extra 427, femelles ordinaires 290 à 313, bonnes 328 à 343, supérieures 351 à 366. Bleus Belges mâles très bons 427 à 442, extra de conformation 488. Veaux d’engraissement : tout venant 107 à 122 e, petits frisons 130 à 145 e, bons 152 à 168 e, supérieurs 175 à 183 e, mâles normands inférieurs 168 à 191, moyens 198 à 229 e, convenables 236 à 252 e, supérieurs 259 à 274 e. Ovins : brebis de réforme ordinaires 30 à 38, bonnes 46 à 53, supérieures 61, extra 69 e, gerces de reproduction 76 à 84, supérieures 91 à 99, Agneaux de boucherie de 76 à 84, supérieurs 91 à 99, Béliers 91 à 100 et 107 selon qualité et poids. Porcelets : 30/35 kg 76 à 80.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie
“ L’enfumage du plan de relance ”
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie qui fédère 170 ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) au plan régional, est très…
MANIFESTATION FDSEA 50 JA 50 JANVIER 2021
Une mobilisation active devant les grilles de la préfecture
Le 19 janvier, les adhérents de la FDSEA et des JA de la Manche étaient appelés à se mobiliser devant la préfecture pour dénoncer…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité