Aller au contenu principal

SOURDEVAL - SEPTEMBRE 2009

Mardi 29 septembre Effectif total : 194 animaux dont 104 veaux, 90 ovins. Tendance : apport régulier en veaux. Marché morose à des cours à peine maintenus en toutes catégories. En ovins : effectif moindre, cours reconduits. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 65, 70, bons 80-90, sup 95 à 100, exception 110. Races normandes mâles ordinaires 150, 160 et 170, choisis de 1ère qualité 180 à 200. Croisés charolais mâles moyens 320 à 335, bien conformés 350 à 380, 396, supérieurs 412, 427, femelles moyennes 305, 335 et 350, taupes mâles moy 270. Bleus belges mâles bien conformés petits 360, très bons 396 à 412, supérieurs 473. Veaux d’engraissement : tout venant 60 à 90, souris et taupes femelles 130, 160, 190, petits frisons 60 à 70, bons 80 à 90, supérieurs 95 à 100, mâles normands et divers 135 à 145, convenables 150 à 160, supérieurs 165 à 170, Croisés charolais 200, 230 et 260. Ovins -90- : brebis de réforme ordinaires 30, 35 à 40, bonnes 45 à 50, agneaux de boucherie moyens 75 à 80, bons 85 à 90, soit le kg net de viande selon qualité de 4,50 à 4,90 e. Béliers de reproduction moyen 90, 100, bons 110, 115, extra 125. Mardi 22 septembre Effectif total : 273 animaux dont 108 veaux, 162 ovins et 3 porcelets. Tendance : marché animé avec des visiteurs, apport régulier. Cours maintenus en bons veaux, relève en qualité inférieure. En ovins : prix tout juste reconduits, commerce habituel. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 70-80, bons 90-100, 110, sup 110 à 115. Races normandes femelles bonnes 200, mâles biens conformés 170-175, 180, choisis de 1ère qualité 200 à 210. Croisés charolais mâles moyens 320 à 340, bien conformés 366 à 381, 396, supérieurs 442, 473, femelles croisées convenables 366 à 381, sup 419, extra 442, charolais race pure mâle 473. Bleus belges mâles bien conformés 373, supérieurs 503, femelles petites 252. Veaux d’engraissement : tout venant 60 à 95, souris et taupes 140, 170, 200, petits frisons 70 à 80, bons 90 à 100, supérieurs 105 à 110, mâles normands et divers 135 à 145, convenables 150 à 160, supérieurs 165 à 175, Croisés charolais 200, 240 et 280. Ovins -162- : brebis de réforme ordinaires 30, 35 à 40, bonnes 50 à 60, agneaux de boucherie petits Bleus du Maine 50, 60, 70, lourds 80 à 90, autres races moyens 75 à 80, bons 85 à 90, soit le kg net de viande selon qualité de 4,50 à 4,90 e. Béliers de reproduction moyen 90, 100, bons 110, 115. Porcelets - cours sans changement. 40-45 kg 80 à 85 euros pièce. Mardi 15 septembre Effectif total : 320 animaux dont 118 veaux, 194 ovins et 8 porcelets. Tendance : en veaux, effectifs réguliers, bonne ambiance commerciale à des cours maintenus. Les bons sujets sont bien côtés. En ovins : cours reconduits sans plus value. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 75-85, bons 90-100, 110, sup 115 à 120. Races normandes mâles biens conformés lourds 170-175, 185, choisis de 1ère qualité 210 à 215. Croisés charolais mâles moyens 320 à 335, bien conformés 366 à 381, 396, supérieurs 488, 503, femelles convenables 260 à 305, sup extra 442, souris mâles bons 305. Bleus belges mâles bien conformés 366, 380, 396. Veaux d’engraissement : tout venant 60 à 95, souris 140, 165, 190, petits frisons 75 à 90, bons 95 à 105, supérieurs 110 à 115, mâles normands et divers 135 à 145, convenables 150 à 160, supérieurs 165 à 175, Croisés charolais 190, 230 et 270. Ovins -194- : brebis de réforme ordinaires 30, 35 à 40, bonnes 50 à 60, sup 65, agneaux de boucherie petits Bleus du Maine 50, 60, 70, lourds 90 à 95, autres races moyens 75 à 80, bons 85 à 90, soit le kg net de viande selon qualité de 4,50 à 4,90 e. Béliers de reproduction moyen 100, 110, 120, très bons 125, 130. Porcelets - 8- commerce habituel. 40-45 kg 80 à 85 euros pièce. Mardi 8 septembre Effectif total : 312 animaux dont 118 veaux, 194 ovins. Tendance : en veaux, apport habituel par contre nouvelle morosité commerciale avec moins value de 10 à 15 euros ou plus en toutes catégories. Un peu de relève. En ovins : bonne demande et cours en hausse en brebis de qualité et en béliers de reproduction. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 75-85, bons 90-100, 110, sup et exception 120 à 125. Races normandes mâles biens conformés 170-180, choisis de 1ère qualité 190 à 220, sujets racés ou d’avenir 240, 260 et 274. Croisés charolais mâles moyens 305 à 320, bien conformés 350 à 366, supérieurs 427, femelles convenables 245 à 260, souris mâles bons 320 à 335. Croisés limousins mâles conv 320, femelles moyennes 260 à 270. Bleus belges mâles bien conformés 380, sup 420 à 435, femelles de bonne qualité 404. Veaux d’engraissement : tout venant 60 à 90, souris 140, 165, 190, petits frisons 75 à 90, bons 95 à 105, supérieurs 110 à 115, mâles normands et divers 135 à 145, convenables 150 à 160, supérieurs 165 à 175, 1 lot de Montbéliards 90, Croisés charolais 185 à 265. Ovins -194- : brebis de réforme ordinaires 30, 35 à 40, convenables 50 à 60, extra 65 à 70, agneaux de boucherie petits Bleus du Maine 50, 60, 70, lourds 90 à 100, autres races moyens 75 à 80, bons 85 à 90, soit le kg net de viande selon qualité de 4,50 à 4,90 e. Béliers de reproduction moyen 100, 110, 120, bons 130, 132, 133, extra 140. Mardi 1 septembre Effectif total : 162 animaux dont 108 veaux, 148 ovins et 6 porcelets. Tendance : commerce habituel, prix modérés en frisons et normands, seuls les sujets supérieurs croisés ont obtenu les prix courants. En ovins : bonne vente en vieilles brebis de qualité et en béliers de reproduction. Veaux d’élevage : frisons mâles moyens 90-100, bons 115-125, 130, sup 135. Races normandes mâles biens conformés 185-206, choisis de 1ère qualité 215 à 230. Croisés charolais mâles moyens 305 à 335, bien conformés 366 à 380, supérieurs 457, charolais pur présenté à 457, femelles 305 à 335, bonnes 350, 366. Croisés limousins mâles conv 396, femelles limousine bien conformées 442, souris mâles bons 381, sup 442. Veaux d’engraissement : tout venant 80 à 100, souris 150, 180, 210, petits frisons 90 à 105, bons 110 à 120, supérieurs 125 à 130, mâles normands et divers 150 à 160, convenables 165 à 170, supérieurs 175 à 185, Croisés charolais et divers 200, 240 et 280. Ovins : brebis de réforme ordinaires 30, 35 à 40, convenables 50 à 55, vieille extra 65, agneaux de boucherie petits Bleus du Maine 50, 60, 70, lourds 100, autres races moyens 75 à 80, bons 85 à 90, soit le kg net de viande selon qualité de 4,40 à 4,90 e. Béliers de reproduction moyen 90 à 100, bons 115, 120, extra 145. Porcelets -6- : vente habituelle 40/45 kg 82 à 85 pièce.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité