Aller au contenu principal

Main-d'oeuvre dans la Manche
Service de remplacement : président et responsable laissent leur fauteuil

En septembre 2021, le président du Service de remplacement de la Manche, Olivier Bihel, a tenu sa dernière assemblée, tout comme la responsable du service, Stéphanie Lebranchu. La nouvelle équipe sera mise en place en novembre.

Service remplacement 50
Stéphanie Lebranchu, responsable administrative, Olivier Bihel, président du service de remplacement et Emile Martin, vice-président sont sur le départ. Restent en poste administratif Roseline Fauvel et Manon Dechame.
© DR

Le service départemental de remplacement de la Manche, qui fédère 19 associations locales, « apporte des solutions de remplacement pour tous les agriculteurs du département », rappelle le président, Olivier Bihel lors de l’assemblée générale en septembre 2021. Des agriculteurs qui peuvent solliciter des agents pour des raisons de maladie, ou d’accident, de congés ou de répit… Pas moins de 220 000 heures ont été ainsi dispensées. « Nous pouvons maintenir et apporter des solutions ponctuelles pour pallier le manque de main-d’œuvre, mais surtout permettre aux agricultrices et agriculteurs d’aspirer à une qualité de vie semblable aux autres catégories socioprofessionnelles », poursuit-il.

Des virages stratégiques à prendre

Pour Olivier Bihel, les défis restent importants à relever. Et il évoque la professionnalisation, d’une part du métier d’agent de remplacement afin que ce soit un métier attractif et, d’autre part, administrativement pour faire face à toutes les obligations auxquelles les services locaux sont confrontés . Le cadre est ainsi planté pour son successeur qui devra prendre avec la nouvelle équipe « des virages stratégiques pour l’avenir des services de remplacement. » En effet, Olivier Bihel va quitter la présidence lors des prochaines élections programmées en novembre. « Je ne serai plus exploitant d’ici quelques semaines. Et c’est la condition pour être engagé au sein de la structure », explique-t-il.

Un binôme sur le départ

D’autres départs sont prévus notamment celui de Stéphanie Lebranchu, responsable de la structure départementale. « J’ai passé 5 ans au service de remplacement où règne un esprit familial et convivial », confie-t-elle devant les membres de l’association. Elle part pour de nouveaux horizons comme responsable technique au GDS de la Manche. « C’est un nouveau challenge toujours au service des agriculteurs. C’est un milieu que j’affectionne », poursuit-elle. Stéphanie Lebranchu aura formé un binôme avec le président précédent à savoir Emile Martin. A la retraite dans quelques semaines, il va se retirer totalement après avoir consacré 38 ans au service de remplacement, dont 12 ans comme président départemental. Il a débuté son engagement dès 1983 à Mortain avec son épouse Marie-Claire, et en 2001 au département.

Désormais, le service de remplacement dans son fonctionnement global est en ligne pour continuer à être « un véritable service au service des agriculteurs », conclut Olivier Bihel. Cette fin d’année 2021 se clôturera sous le signe du renouveau avec une nouvelle responsable administrative, un nouveau président et vice-président.

 

En chiffres
Le service de remplacement dans la Manche en 2020, c’est :
• 796 agents dont 748 en CDD (101 équivalents temps plein) et 48 en CDI (36 ETP)
• 220 800 heures de remplacement soit 31 542 journées (52 % pour congés, 29 % pour accidents, maladie ou décès, 8 % pour maternité, 2 % pour paternité, 1 % pour mandats, formation développement)
• 3 991 agriculteurs adhérents dont 2 099 utilisateurs
• 19 services locaux dirigés par 19 présidents
• 12 responsables administratives salariées
• 7 responsables administratives bénévoles
• 11 responsables planning (9 bénévoles, 2 salariés)
• 5 bureaux décentralisés
Le service de remplacement de la Manche représente 50 % de l’activité au niveau Normandie.
 
70 agents de remplacement réunis
Pour la 3e année, le service de remplacement de la Manche a réuni ses agents pour une journée d’informations et d’échanges, avec le concours de partenaires et d’intervenants. Au total, 70 personnes étaient présentes. Fin août 2021, environ 70 agents de remplacement étaient réunis à la ferme expérimentale, la Blanche Maison, basée à Pont-Hébert. « C’est la troisième année que l’on organise cette journée du personnel », débute Stéphanie Lebranchu, responsable du Service de remplacement de la Manche. « C’est l’occasion de mettre les agents à l’honneur », souligne le président Olivier Bihel, et de créer un vrai réseau avec les responsables administratives, les élus… Un temps d’échanges important d’autant plus après la crise sanitaire qui a réduit les rencontres.
Différents ateliers ont ainsi été proposés notamment la rencontre avec la MSA où il a été question des droits des salariés telle que la prime d’activité, les aides, les chèques vacances, l’espace privé… « On connait souvent la MSA sous l’angle des cotisations. Mais la MSA distribue aussi des prestations. C’est un guichet unique », prévient Virginie Féron-Lecoq. Quant à Lucie Morin, directrice de la Blanche Maison, elle a évoqué l’écosquelette utilisé dans les salles de traite ou encore les essais et les expérimentations conduits sur l’exploitation. Si l’activité à l’échelle du département a été réduite en 2020 de 6 %, le service de remplacement manque d’agents. « Une cinquantaine supplémentaire » permettrait de répondre aux besoins des exploitants. Le besoin est d’autant plus prégnant dans le Cotentin où la concurrence est rude face aux grands industriels. Pour autant, le service de remplacement « reste une bonne école », assure Olivier Bihel.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

circulation engins agricoles
Il manque 50 cm pour la circulation des engins agricoles
La circulation des tracteurs et autres engins agricoles en zones périurbaines ou en cœur de bourg devient de plus en plus…
Aurélie Cauchard au Meilleur pâtissier
Aurélie Cauchard sélectionnée au Meilleur pâtissier
Agricultrice à Savigny (centre Manche), Aurélie Cauchard est montée à Paris pour tenter une nouvelle aventure. Elle sera dès ce…
Éric Hatteville, Philippe Marie et Ludovic Blin, respectivement responsables lait pour les FDSEA 61, 14 et 50/région.
« La situation des producteurs de lait est alarmante »
La FRSEA de Normandie a convié la presse, lundi 20 septembre 2021, dans l’exploitation de Thomas Pelletier et Philippe Marie,…
Visite Xavier Bertrand - 61
Xavier Bertrand prend les agriculteurs aux tripes
Le président des Hauts-de-France a rencontré une poignée d’agriculteurs samedi 9 octobre 2021 à la foire Saint-Denis à Montilly-…
VIDEO. L’andaineur à tapis améliore la qualité des fourrages
Florian Lottin est entrepreneur de travaux agricoles à Villedieu-lès-Bailleul dans l’Orne. Aussi à la tête de sa propre…
association Cultures partagées
Le monde agricole soutient les jardins amateurs
L’association Cultures partagées, créée par Agrial, le Crédit agricole de Normandie et la Safer de Normandie, a financé l’achat d…
Publicité