Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Stanislas Dutel : “je vais facturer Graindorge”

Stanislas Dutel prépare sa facture. Par ce geste le jeune agriculteur revendique son dû. Il l’enverra à sa laiterie “pour soutenir l’action initiée lors de la session nationale lait des Jeunes Agriculteurs”.

© VM

Mobiliser les voisins
Ce producteur de lait espère que cette mobilisation marquera aussi les esprits. “Il faut qu’il y ait un effet de masse. J’ai prévu d’aller voir d’autres éleveurs pour les motiver. Nous devons montrer aux laiteries que le mécontentement est général dans les campagnes”.

5 500 € à facturer
Concrètement, Stanislas Dutel facture son manque à gagner. Ce dernier s’élève à 14 euros par 1 000 litres. Soit un total de 5 500 € TTC adressé à la laiterie Graindorge, basé à Livarot.

Il manque 14 €/1000 litres
“Facturer du lait, nous ne savons pas ce que c’est. Pour moi, il s’agit d’une première. Ma laiterie a payé 355 €. Si les indicateurs interprofessionnels avaient été respectés, cette somme aurait dû atteindre 369 €/1 000 litres de lait. Graindorge fait partie des laiteries qui ont payé le moins cher l’année dernière. L’entreprise a une politique de compensation à travers les primes. Mais elles restent liées à des critères de qualité stricts. Nous devrions avoir le même prix de base que tout le monde”, estime Stanislas Dutel.
Sur sa facture, l’éleveur du canton de Cambremer, stipulera notamment son numéro de producteur, le litrage, le manque à gagner ou le taux de TVA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité