Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

STE MERE EGLISE - FEVRIER 2008

Jeudi 28 février Effectif : 167 (+22). Tendance : à nouveau commerce très sélectif, seule une dizaine de supérieurs maintient ses cours, en moyens et inférieurs tendance à la baisse voire relève en très inférieurs. Relève 2 à 4 %. Veaux d’élevage : Mâles normands légers, trop jeunes 220 à 235, plus lourds et bons 240 à 250, supérieurs 255 à 265, exceptionnels 270 à 290. Femelles normandes convenables 170 à 190, les meilleures 200 à 220, 244, frisonnes et holstein 140 à 200. Croisés charolais et autres races à viande : mâles légers 220 à 280, plus lourds 285 à 320, lourds sup 325 à 380, exceptionnels 390 à 430, 1 surchoix 472, femelles légères 120, 190 et 220, plus lourdes et bonnes 225 à 280, 300, supérieures 305 à 350, exceptionnelles 355 à 400. Veaux d’engraissement : Mâles normands légers 90, 140 et 170, plus lourds 175 à 200, sup 205 à 210, femelles légères 50, 90 et 110, moyennes et bonnes 115 à 150, lourdes 155 à 200, Mâles frisons et holstein légers 15, 45 à 90, courants 95 à 125, lourds 130 à 150, exception et croisés normands à convenance élevage 155, 175 et 210. Femelles frisonnes et holsteins légères 10, 50 et 80, courantes 85 à 110, lourdes 115 à 140, croisées normandes 145 à 170. Porcelets (13) : moyens (30kg) 74 à 78, lourds 35 kg 79 à 80, exception à 82. Jeudi 21 février Effectif : 145 (-20). Tendance : poursuite de l’amélioration dans les très bons veaux de formes (+10 euros). Ambiance reconduite en moyens et inférieurs. Placement laborieux en très inférieurs. Relève insignifiante. Veaux d’élevage : Mâles normands légers, trop jeunes 225 à 240, plus lourds et bons 245 à 265, supérieurs 270 à 280, exceptionnels 285, 305. Femelles normandes convenables 165 à 185, les meilleures 190 à 225, frisonnes et holstein 140 à 200. Croisés charolais et autres races à viande : mâles légers 245 à 285, plus lourds 290 à 335, lourds sup 340 à 395, exceptionnels 400 à 457, femelles légères 140, 200 et 240, plus lourdes et bonnes 245 à 310, supérieures 320 à 360, exceptionnelles 365 à 425. Veaux d’engraissement : Mâles normands légers 100, 150 et 180, plus lourds 185 à 200, sup 205 à 220, femelles légères 60, 90 et 125, moyennes et bonnes 130 à 160, lourdes 165 à 215, Mâles frisons et holstein légers 15, 45 à 95, courants 100 à 135, lourds 140 à 160, exception et croisés normands à convenance élevage 165, 185 et 220. Femelles frisonnes et holsteins légères 10, 50 et 85, courantes 90 à 110, lourdes 115 à 145, croisées normandes 150 à 170. Porcelets (13) : moyens (30kg) 73 à 78, lourds 35 kg 80, exception à 82. Jeudi 14 février Effectif : 168 (+3). Tendance : commerce très sélectif, les veaux exceptionnels continuent de se valoriser avec des cours fermes. Par contre poursuite d’un climat difficile en inférieurs et très inférieurs. Cours dans l’ensemble reconduits. Relève insignifiante. Veaux d’élevage : Mâles normands légers, trop jeunes 225 à 240, plus lourds et bons 245 à 260, supérieurs 265 à 280, exceptionnels 290. Femelles normandes convenables 165 à 185, les meilleures 190 à 220, frisonnes et holstein 140 à 200. Croisés charolais et autres races à viande : (élevage et engraissement label) mâles légers 240 à 285, plus lourds 290 à 330, lourds sup 340 à 390, exceptionnels 395 à 457, bleu 472, femelles légères 160, 200 et 240, plus lourdes et bonnes 250 à 310, supérieures 315 à 360, exceptionnelles 365 à 420. Veaux d’engraissement : Mâles normands légers 100, 150 et 180, plus lourds 185 à 200, sup 205 à 220, femelles légères 60, 90 et 120, moyennes et bonnes 125 à 160, lourdes 165 à 210, Mâles frisons et holstein légers 10, 40 à 90, courants 95 à 130, lourds 135 à 150, exception et croisés normands à convenance élevage 155, 180 et 215. Femelles frisonnes et holsteins légères 10, 50 et 80, courantes 85 à 110, lourdes 115 à 140, croisées normandes 145 à 170. Porcelets (5) : moyens (30kg) 73 à 78, lourds 35 kg 79 à 80.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité