Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

STE MERE EGLISE - JUIN 2008

Jeudi 26 juin Effectif : 195 (+5). Apès 3 jeudis de hausse, cours en repli,-15 euros dans tous les secteurs voire -20 à -30 euros en normands supérieurs. Relève de 3 %. Veaux d’élevage : Mâles normands légers et ordinaires 230 à 250, bons 255 à 275, supérieurs 280, 290, quelques exceptionnels 305, 1 surchoix 350. Femelles normandes convenables 180 à 200, les meilleures 210, 230, 1 surchoix 260, frisonnes et Holstein 130 à 160. Croisés charolais et autres races à viande (élevage et engraissement label) mâles légers 230, 280 à 300, plus lourds 310 à 350, sup 360 à 400, exceptionnels 410 à 442, femelles légères manquant de formes 200-240-270, plus lourdes et bonnes 280-300 à 330, supérieures 335 à 380, exceptionnelles 390 à 427. Veaux d’engraissement : Mâles normands légers 120, 150 et 200, plus lourds 210 à 230, sup 235 à 250, femelles légères 100, 140, moyennes et bonnes 145 à 165, lourdes 170 à 210, Mâles frisons et Holstein légers 60, 100, 120, courants 125 à 160, lourds 170 à 200, exception et croisés normands à convenance élevage 205, 240, 260. Femelles frisonnes et Holstein légères 50, 90, 120, courantes 130 à 150, lourdes 160 à 165, croisées normandes 170 à 200. Porcelets : 30 kg 70 à 73 et 35 kg 74 à 78, lourds exception 80 à 82. Jeudi 19 juin Effectif : 190 (-9). La hausse se poursuit, bonne demande. Les bons normands étaient recherchés. Vente rapide en bons croisés, cours en hausse de 15 à 20 euros. Relève insignifiante. Veaux d’élevage : Mâles normands légers et ordinaires 245 à 265, bons 270 à 290, supérieurs 295, 305, exceptionnels 310 et 320. Femelles normandes convenables 190 à 215, les meilleures 220, 245, 1 surchoix 270, frisonnes et Holstein 140 à 165. Croisés charolais et autres races à viande (élevage et engraissement label) mâles légers 250, 300 à 320, plus lourds 330 à 365, sup 370 à 412, exceptionnels 420 à 457, femelles légères manquant de formes 200-250-280, plus lourdes et bonnes 290-210 à 330, supérieures 335 à 385, exceptionnelles 390 à 427. Veaux d’engraissement : Mâles normands légers 130, 170 et 200, plus lourds 210 à 230, sup 235 à 250, femelles légères 100, 140, moyennes et bonnes 145 à 170, lourdes 175 à 210, Mâles frisons et Holstein légers 60, 100, 130, courants 140 à 160, lourds 170 à 200, exception et croisés normands à convenance élevage 205, 240, 260. Femelles frisonnes et Holstein légères 60, 100, 130, courantes 130 à 150, lourdes 160 à 165, croisées normandes 180 à 200. Porcelets : 30 kg 69 à 73 et 35 kg 74 à 78, lourds exception 79 à 82. Jeudi 12 juin Effectif : 199 (+24). L’ambiance ferme se poursuit, cours facilement reconduits voire à nouveau une hausse de 10 à 15 euros dans toutes les catégories sauf peut être en inférieurs où le placement reste laborieux. Relève insignifiante. Veaux d’élevage : Mâles normands légers et ordinaires 220 à 235, bons 240 à 265, supérieurs 270, 290, exceptionnels 300 et 305, 1 surchoix 338. Femelles normandes convenables 180 à 205, les meilleures 215, 240, 1 surchoix 270, frisonnes et Holstein 140 à 160. Croisés charolais et autres races à viande (élevage et engraissement label) mâles légers 235, 285 à 310, plus lourds 320 à 360, sup 365 à 410, exceptionnels 415 à 457, femelles légères manquant de formes 150-200-230, plus lourdes et bonnes 240-290 à 325, supérieures 330 à 375, exceptionnelles 380 à 420. Veaux d’engraissement : Mâles normands légers 120, 170 et 200, plus lourds 205 à 230, sup 235 à 240, femelles légères 100, 130, 150 moyennes et bonnes 155 à 180, lourdes 185 à 220, Mâles frisons et Holstein légers 60, 100, 130, courants 140 à 165, lourds 170 à 185, exception et croisés normands à convenance élevage 190, 235. Femelles frisonnes et Holstein légères 60, 110, 130, courantes 135 à 145, lourdes 150 à 165, croisées normandes 170 à 210. Porcelets : 30 kg 70 à 73 et 35 kg 74 à 77, lourds exception 78 à 82. Jeudi 5 juin Effectif : 175 (-22). Confirmation de l’amélioration du marché précédent. Commerce actif en bons veaux, cours facilement reconduits voire hausse de 10 euros. Relève insignifiante. Veaux d’élevage : Mâles normands légers et ordinaires 215 à 230, bons 240 à 250, supérieurs 255, 275, exceptionnels 280 et 305. Femelles normandes convenables 170 à 195, les meilleures 200, 220, frisonnes et Holstein 140 à 160. Croisés charolais et autres races à viande (élevage et engraissement label) mâles légers 225, 275 à 300, plus lourds 310 à 345, sup 350 à 400, exceptionnels 405 à 457, femelles légères manquant de formes 130-190-220, plus lourdes et bonnes 230-280 à 315, supérieures 320 à 365, exceptionnelles 370 à 412. Veaux d’engraissement : Mâles normands légers 110, 170 et 190, plus lourds 200 à 220, sup 225 à 235, femelles légères 90, 130, 145 moyennes et bonnes 150 à 170, lourdes 175 à 210, Mâles frisons et Holstein légers 50, 90, 120, courants 125 à 150, lourds 160 à 180, exception et croisés normands à convenance élevage 190, 225. Femelles frisonnes et Holstein légères 50, 100, 120, courantes 125 à 145, lourdes 150 à 160, croisées normandes 168 à 200. Porcelets : 30 kg 70 à 73 et 35 kg 74 à 78, lourds exception 80 à 84.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité