Aller au contenu principal

Les JA et l'installation
"Sur des exploitations viables et vivables"

Ludovic Blin, président de la structure, explique ses positions sur l’installation des jeunes.

Ludovic Blin, président des JA de la Manche.
Ludovic Blin, président des JA de la Manche.
© EC
Quel est l’objectif des Jeunes Agriculteurs en terme d’installation ? Nous voulons installer sur des exploitations à la fois viables et vivables. En effet, ces 2 conditions sont liées et clefs de réussite. Les conditions économiques et de travail sont deux facteurs essentiels. Qu’en est-il de ceux qui s’installent aujourd’hui ? Parmi les jeunes qui s’installent, les 2/3 ont suivi le parcours à l’installation. 95% de ces jeunes seront toujours agriculteurs dans 10 ans alors que 40 % de ceux qui s’installent sans les aides arrêtent le métier dans les 10 ans. Nous sommes donc convaincus que le parcours à l’installation est gage de réussite. A noter qu’en 2006, la Manche compte 117 jeunes qui se sont installés et ont suivi le parcours à l’installation ; ils étaient 156 en 2005. En moyenne, le département installe plus de 120 jeunes aidés par an. Que proposez-vous en terme d’installation ? Etre agriculteur et réussir son installation ne sont pas le fruit du hasard. Pour être aux commandes d’une exploitation agricole, nous devons avoir des jeunes formés et pilotes de leur projet. Le parcours à l’installation est un très bon moyen pour les accompagner. Mais il doit être révisé. Nous voulons le simplifier et l’individualiser pour qu’un maximum de candidats à l’installation puisse en bénéficier et s’assurer ainsi d’avoir tous les outils en main pour réussir. Nous pensons le simplifier en proposant que le stage 6 mois devienne optionnel et en maintenant un système incitatif à sa réalisation via la grille de calcul de la Dotation Jeune Agriculteur (DJA). Il faut également individualiser le parcours pour qu’il réponde davantage aux compétences et attentes spécifiques à chaque candidat en proposant des modules à la carte. Et nous tenons à recentrer le Stage Préparatoire à l’Installation (SPI) sur le projet du jeune afin qu’il en soit véritablement le concepteur et le maître d’oeuvre. Nous voulons des jeunes autonomes et responsables. Il en va de leur devenir et de leur réussite dans un contexte agricole en perpétuelle évolution. J.Bombenon (JA 50)
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
[CÔTÉ JEUNES] TIEA 2024 : Le lycée agricole de Sées repart avec la médaille d'or
Cinq établissements normands ont fait le déplacement à Paris, pour participer au Trophée international de l’enseignement agricole…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Publicité