Aller au contenu principal

Producteurs Lactalis
Surtout, ne signez pas !

Les producteurs de lait reçoivent actuellement des propositions de contrat de leur entreprise acheteur de lait. La FRSEA et les JA de Basse-Normandie ont eu connaissance du contrat proposé par Lacatalis à ses fournisseurs. La FRSEA et les JA recommandent aux producteurs livrant à Lactalis de ne pas signer la proposition qui leur est faite.

A la lecture du contrat, il apparaît que l’entreprise propose ni plus ni moins qu’un contrat à sens unique en sa faveur sans aucune contrepartie pour l’éleveur. Sous prétexte de prévoir des circonstances exceptionnelles, l’entreprise entend littéralement bâillonner ses fournisseurs que nous sommes.
A la lecture du contrat, il apparaît que l’entreprise propose ni plus ni moins qu’un contrat à sens unique en sa faveur sans aucune contrepartie pour l’éleveur. Sous prétexte de prévoir des circonstances exceptionnelles, l’entreprise entend littéralement bâillonner ses fournisseurs que nous sommes.
© A. Conté

 

En effet, à la lecture du contrat, il apparaît que l’entreprise propose ni plus ni moins qu’un contrat à sens unique en sa faveur sans aucune contrepartie pour l’éleveur. Sous prétexte de prévoir des circonstances exceptionnelles, l’entreprise entend littéralement bâillonner ses fournisseurs que nous sommes.

Par exemple, l’entreprise s’autorise d’interrompre la collecte du lait au moindre incident qui lui serait « extérieur ». Autre exemple : La proposition faite aux producteurs Lactalis interdit au producteur de céder son contrat à un jeune agriculteur qui s’installe sans accord explicite de l’acheteur. Nous ne sommes pas prêts à donner les clés de nos exploitations aux industriels.

Enfin, la proposition de contrat envoyée par lettre recommandée sans concertation avec les producteurs, y compris les représentants de groupements liés à l’entreprise, ressemble plus à un diktat qu’à un contrat équilibré qui s’inscrirait dans une relation équilibrée entre producteur et transformateur.

Pour la FRSEA et les JA, la proposition de Lactalis démontre tout l’intérêt que les producteurs de lait ont à se regrouper dans des organisations de producteurs. Seule une négociation groupée peut permettre d’aboutir à un contrat plus équilibré. C’est dans cet esprit que la FRSEA et les JA de Basse-Normandie appellent les producteurs de lait à ne rien signer dans l’immédiat et à se regrouper pour négocier sur une base plus sérieuse que la véritable provocation qui fait office de proposition de l’acheteur.

Enfin, la FRSEA et les JA appellent le ministre de l’agriculture à presser le pas afin de déterminer au plus vite les conditions de regroupement des producteurs de lait, seule parade susceptible de préserver les intérêts des producteurs face à la toute puissance de l’industriel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

circulation engins agricoles
Il manque 50 cm pour la circulation des engins agricoles
La circulation des tracteurs et autres engins agricoles en zones périurbaines ou en cœur de bourg devient de plus en plus…
Aurélie Cauchard au Meilleur pâtissier
Aurélie Cauchard sélectionnée au Meilleur pâtissier
Agricultrice à Savigny (centre Manche), Aurélie Cauchard est montée à Paris pour tenter une nouvelle aventure. Elle sera dès ce…
Éric Hatteville, Philippe Marie et Ludovic Blin, respectivement responsables lait pour les FDSEA 61, 14 et 50/région.
« La situation des producteurs de lait est alarmante »
La FRSEA de Normandie a convié la presse, lundi 20 septembre 2021, dans l’exploitation de Thomas Pelletier et Philippe Marie,…
Visite Xavier Bertrand - 61
Xavier Bertrand prend les agriculteurs aux tripes
Le président des Hauts-de-France a rencontré une poignée d’agriculteurs samedi 9 octobre 2021 à la foire Saint-Denis à Montilly-…
SUCRERIE CAGNY - BETTERAVES
Projet de sucrerie dans le Calvados : un dossier refermé mais toujours en veille
Le projet d’étude d’une nouvelle sucrerie dans le Calvados, pour faire suite à la fermeture de Cagny, est refermé. Les…
SOJA MOISSON
Le soja se moissonne sous un soleil d’octobre pas si chaud
Dans la plaine de Caen, à Creully-sur-Seulles, Virginie Sartorio a moissonné sa parcelle de soja, lundi 11 octobre 2021. L’…
Publicité