Aller au contenu principal

Encore de la neige
Surveillez vos toitures

Par temps de neige, il est indispensable de surveiller les toitures, notamment des bâtiments d'exploitation. Dans la Manche, une trentaine de bâtiments (stabu, tunnels maraîchers) se sont effondrés avec les dernières précipitations. Météo-France vient de relancer un nouveau bulletin d'alerte avec de la neige grasse et collante ainsi que des pluies verglaçantes, l'occasion aussi de dégager les accès d'ensilage.

Si les allaitants ne souffrent pas trop du froid dans les champs, les producteurs doivent absolument vérifier l'épaisseur de neige sur les toits, notamment des stabulation.
Si les allaitants ne souffrent pas trop du froid dans les champs, les producteurs doivent absolument vérifier l'épaisseur de neige sur les toits, notamment des stabulation.
© EC

 

Suite à l’épisode neigeux de la fin de semaine dernière, l’accumulation de neige sur les bâtiments agricoles en a dégradé fortement. Plus de 30 bâtiments seraient tombés notamment dans la région de la Haye du Puits. Devant cette situation difficile pour les éleveurs concernés, la Chambre d’Agriculture de la Manche, en partenariat avec la FDSEA et les JA, a décidé de mettre en place une cellule d’urgence. Cette cellule animée par le service « entreprises » de la Chambre d’Agriculture, va recenser les exploitations touchées, repérer le niveau de difficultés, évaluer les dégâts et proposer ses services pour accompagner le plus rapidement possible les réparations ou les reconstructions. Pour ce faire, les agriculteurs touchés peuvent appeler le service « entreprises » au 02 33 06 45 00 qui leur fournira une fiche de diagnostic. Ces fiches seront aussi envoyées dans les mairies pour que les agriculteurs puissent les récupérer.

La Chambre d’Agriculture va aussi entreprendre des démarches auprès des assureurs pour avoir une évaluation globale des dégâts, des engagements de rapidité de traitement des dossiers pour lancer les travaux d’une part, et aussi auprès des entreprises du bâtiment, en lien avec la Chambre des Métiers, pour faciliter aussi la mise en œuvre des réparation ou reconstructions.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité