Aller au contenu principal

Salon tous paysans
Sylvie Brunel : "L’Orne coche toutes les bonnes cases pour se gentrifier"

Sylvie Brunel est géographe, économiste, professeure à Sorbonne Université, ancienne présidente d’Action contre la Faim, derniers ouvrages publiés Pourquoi les paysans vont sauver le monde, Harper Collins, 2021, Manuel de guérison à l’usage des femmes, Albin Michel, 2021. Elle interviendra lors de deux tables rondes, au Salon tous paysans, à Alençon. La première sur la place de l’élevage dans notre territoire et la deuxième sur la cohabitation entre les nouveaux ruraux arrivés sur le territoire et la réalité du terrain. 

Sylvie Brunel tient une Legend, la pomme dont elle est la marraine, dans un verger du Gard et approvisionne la coopérative Cofruid'Oc.
© JP
Comment décrivez-vous les « nouveaux ruraux arrivés sur le terrain » ?

Les confinements dus à la pandémie de Covid ont donné des envies de nature aux citadins. Jamais la campagne n’a paru aussi attractive ! On observe ainsi une forme d’»exode urbain» qui rompt avec des décennies d’exode rural. Cette arrivée coïncide avec un profond renouvellement de l’agriculture française : la moitié des exploitants partira à la retraite au cours des dix ans à venir. Dans les nouvelles installations, un tiers environ n’est pas issue du milieu agricole. Ces nouveaux paysans sont « différents » : plus diplômés… mais hors agriculture. C’est peut-être pour cette raison qu’ils ont des attentes particulières : un tiers veut s’installer en bio, un tiers en pluriactivités, ou sur des activités « de niche » : petit élevage, permaculture, plantes à parfum…. Et bien sûr, en bio, local, circuit court, voire en Amap.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

JA 61
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs est en place
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs de l’Orne est en place depuis mardi 19 avril 2022, pour la mandature 2022-2024. L’…
De 50 t à 0 t de tourteau de colza
Il fut un temps où Damien Odienne achetait 50 tonnes de tourteau de colza par an pour compléter la ration de ses laitières et…
fromage AOP Normandie - Livarot
Fromage AOP de Normandie : il faut sauver le colonel
Depuis quelques années, le livarot peine à séduire les consommateurs. La production du fromage aux cinq laîches ne cesse de…
Région politique agricole
La Région Normandie dévoile sa politique agricole 2023-2027
Les élus prévoient un programme co-construit avec la profession, simplifié, d’un montant de 60 millions d’euros par an. Les…
Agrial, ferme grandeur nature
Agrial lance sa Ferme grandeur nature en juin
La coopérative agricole Agrial a décidé d’ouvrir les portes de deux fermes adhérentes lors d’un nouvel événement intitulé : Ferme…
FDSEA 50, conférence de presse
La souveraineté alimentaire prend du plomb dans l’aile
La FDSEA de la Manche ne veut pas jouer les oiseaux de mauvais augure mais prévient déjà que, pour certains produits comme la…
Publicité