Aller au contenu principal

TassSilo : la première application mobile sur les chantiers d’ensilage

La récolte de maïs fourrage est la plus importante de l’année pour les éleveurs, raison de plus pour mettre toutes les chances de son côté en soignant le tassage du silo.

Avec des silos mal tassés, ce sont chaque année des tonnes de fourrages qui partent littéralement en fumée. Dommage... d’autant qu’une part importante de ces pertes, liée à des fermentations indésirables, pourrait être évitée. Pour diminuer les pertes au silo, l’objectif est d’obtenir une densité de 235 kg de matière sèche (MS) par mètre cube, quel que soit le débit de l’ensileuse. Avec l’utilisation d’ensileuses à très grand débit et de remorque de gros tonnages, il devient difficile de réaliser un bon tassage.Pour vérifier que le ou les engins en action sur le tas sont assez lourds, la Fédération des Cuma de Basse-Normandie présente une appli mobile : TassSilo.

“Tasser, tasser, tasser, tasser”

Une fois le transport du maïs du champ au silo organisé, il s’agit de ne pas tout gâcher par trop de précipitation, car à ce moment-là, le patron, c’est le silo ! Pour une bonne conservation, il faut prendre soin d’étaler le fourrage en couches de 10 à 20 cm d’épaisseur et “tasser, tasser, tasser, tasser”.

Poids sur le silo : TassSilo fait le calcul

Disponible gratuitement sur le Play store d’Android, vous pouvez la télécharger sur smartphone ou tablette.Parmi les différents critères de réussite, il existe un repère à atteindre : 400 kg de poids par tonne de matière sèche entrante à l'heure pour obtenir un silo de qualité. Grâce à cette application, vous pouvez vérifier et faire autant de simulations que vous le souhaitez.Le résultat est rapide puisqu’il vous suffit de renseigner quelques informations concernant votre chantier (rendement et débit de chantier) et d’indiquer ensuite les tasseurs en précisant leurs caractéristiques. Le jumelage sur les roues arrières est même pris en compte (le poids du tracteur concerné sera diminué sur le silo). En validant ces informations vous obtiendrez un verdict concernant la qualité du tassage, ainsi que quelques conseils.
Par exemple un seul tracteur de 200 CV avec une masse à l'arrière de 1,5 tonne et une lame à l'avant, n'est pas suffisant pour un chantier de 3 ha/he à 15 t MS/Ha, soit 45 t MS/heure. La qualité de tassage est mauvaise. Le poids sur le silo évalué à 222,2 kg/t MS est en effet loin des 400 kg requis. Un autre tasseur est nécessaire. Il est alors possible d’ajouter des masses ou bien de faire intervenir un nouveau tasseur.“Cela donne une bonne idée du potentiel de compaction du silo en fonction des tasseurs. L’application est facile d’utilisation et peut être utilisée n’importe où pour en parler avec d’autres agriculteurs” explique Antoine Vivien, éleveur et président du comité Calvados de la Fédération des Cuma de Basse-Normandie.


En parternariat avec : Contrôle Laitier Vendée et Charente-Maritime.Réalisé avec le soutien financier de : Conseil régional des Pays de la Loire, Conseil régional de Basse-Normandie, Conseil régional de Bretagne, Conseil départemental de Vendée, Casdar

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
Publicité