Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Veau dans la tourmente
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)

Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Élodie et Baptiste Leclerc lors des travaux en 2018.
© Sandrine Bossière

Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils se sont installés en deux temps, d’abord Élodie en 2015 avec 200 bêtes, puis Baptiste en 2018. Ils ont 650 veaux avec l’intégrateur. Les éleveurs ont peu senti la chute des abattages, car, au moment du confinement, « on avait des veaux assez jeunes, indique Baptiste Leclerc, mais c’est le retard qui est gênant ».
En effet, l’intégrateur demande un allongement aux éleveurs, que ceux-ci évaluent à environ un mois. Ils se félicitent toutefois que Denkavit ait modifié le plan d’alimentation, « ils ont réagi assez vite ». Les éleveurs ont « baissé le grammage de poudre de lait pour ne pas inonder le marché de viande ».
« Les grandes surfaces ne jouent pas le jeu. Il n’y a pas de veau dans les rayons », s’indignent-ils, à l’instar de la FNB. Pour le moment, la situation est tendue et l’avenir incertain, « on attend de voir, poursuit l’éleveur, on ne sait pas combien on va être rémunéré. Je pense que Denkavit ne va pas nous laisser tomber ».
Depuis leur installation, c’est la première fois que le couple rencontre des difficultés de ce type, mais « on ne regrette pas ce qu’on fait. On n’est pas tout seul. Heureusement, sinon ce serait impossible à gérer ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité