Aller au contenu principal

Tétipull : l’innovation qui protège les cochettes

A Sallen (14), Marie-Line Leguay-Hemery a inventé une solution pour éviter l’altération des tétines des cochettes. Elle vient d’être récompensée du Prix spécial de l’innovation par le concours Trucs & astuces.

© DB

lll A Sallen, la SCEA Exporcs est tenue par Marie-Line Leguay-Hemery et son associé. A la tête de sept salariés, cette ancienne conseillère en génétique porcine en Angleterre s’est installée en 1995. Avec son équipe, elle élève 550 mères. Un tiers de la production est en engraissement. En 2011, l’exploitation s’inscrit dans la norme Bien-être. « On la pousse au maximum de ce qu’on peut faire, tout en étant en bâtiment », indique l’éleveuse. Suivant la charte, les porcs ne sont ni castrés, ni traités sous antibiotiques et nourris sans OGM.

Tétines abîmées
C’est en 1996, que Marie-Line Leguay-Hemery invente le tétipull. Un vêtement destiné aux cochettes qui le portent à la naissance durant trois ou quatre jours pour protéger leurs tétines. A l’époque, elle vend des truies pour la reproduction. Les tétines abîmées par les frottements sur le sol entraînent jusqu’à 20% de porcelets déclassés. « Le tétipull ne représente pas un surcoût, assure-t-elle, et c’est un plaisir de le faire ». Et fonctionne à coup sûr. Si elle ne vend plus de reproducteurs, l’éleveuse continue d’utiliser son invention. « On habille un certain type de femelles inséminées avec un certain type de verrats » : les futures meilleures reproductrices. Elles représentent 10% des femelles.

Laine et jersey
C’est la grand-mère de Marie-Line qui a créé le prototype, en tricot de laine. « Ce n’était pas utilisable parce que la laine gratte et qu’elle n’est pas extensible ». Le tétipull a été commercialisé par l’entreprise Schippers basée en Ille-et-Vilaine. Elle a cessé en 2010 quand l’usine Tricots Philips de Villers-Bocage a fermé ses portes. Depuis, c’est la mère de Gaétan, en charge de la maintenance intérieure et de l’élevage, qui les fabrique pour la SCEA. Marie-Line Leguay-Hemery a proposé son invention au concours Trucs et astuces « pour le fun » et a remporté le Prix spécial innovation. Le concours, organisé tous les deux ans par la Chambre d’agriculture de Normandie, Agrial, MSA et les Services de remplacement, a reçu 32 candidatures.

En savoir plus

https://normandie.chambres-agriculture.fr/lagriculture-normande/detail-
actualite/actualites/concours-trucs-et-astuces-les-laureats-2019/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Une première au Salon pour Corentin Angot
Diplômé ingénieur agronome, Corentin Angot se plaît à travailler sur la ferme paternelle à Gouffern-en-Auge, dans l'Orne en…
Publicité