Aller au contenu principal

TORIGNI SUR VIRE - JANVIER 2009

Lundi 26 janvier Mardi 27 janvier Effectif : 164 animaux dont 134 veaux ( 67 pour les acheteurs et 67 pour les agriculteurs) et 30 porcelets. Tendance : marché habituel avec des transactions plus rapides. Les petits sujets maigreux restent difficiles à négocier. Bonne vente en porcelets. Frisons moyens 60 à 85, bons 90 à 100 et 110, très bons 120 à 130 e, 2 sujets lourds 140 à 150, Normands : petits 60 à 80, moyens 100 à 120, 140, bons 150 à 180, très bons 220 à 250 et 260 e, croisés Bleu 400, gris 259, Limousin 488, 1 charolais extra 503 e. Femelles bleue 440, charolaise 360 et grise 300. Porcelets : 85 euros pièce. Lundi 19 janvier Mardi 20 janvier Effectif : 180 animaux dont 150 veaux ( 94 pour les acheteurs et 56 pour les agriculteurs) et 30 porcelets. Tendance : marché habituel avec des transactions discutées. Les petits sujets sont non-côtés ainsi que les femelles taupes. Bonne vente en porcelets. Frisons moyens 40 à 60, bons 80 à 90 et 100, très bons 110 à 130 e, Normands : moyens 60 à 90, bons 120 à 140, 150 et 180, très bons 210 à 245 e, croisés Limousin Bleu 460, Blond d’Aquitaine 274, Limousin 320 à 365, Noir/ Normand 130 e. Femelles noire 150, Limousine 110. Porcelets : 85 euros pièce. Lundi 12 janvier Mardi 13 janvier Effectif : 201 animaux dont 171 veaux ( 68 pour les agriculteurs et 103 pour les négociants) et 30 porcelets. Tendance : peu de demande du côté des acheteurs. Les transactions sont longues et discutées, baisse de 20 euros en toutes catégories. Vente correcte en porcelets. Frisons moyens 40 à 60, bons 90 à 100, très bons 110 e, Normands : moyens 80 à 90, bons 120 à 140 et 180, très bons 220 à 230 e, croisés Limousin 140, 150 et 200, gris 152, normand 220 et charolais 340 et 396 e. Femelles Bleue 270, Limousine 343, charolaise 400 et grise 200. Porcelets : 85 euros pièce. Mardi 6 janvier Effectif : 203 veaux dont 72 pour les agriculteurs et 131 pour les négociants et 15 porcelets. Tendance : apport d’animaux satisfaisant pour ce premier marché de l’année. Bonne vente en toutes catégories avec une demande moins importante en croisés. Les petits sujets restent difficiles à négocier et sont non côtés. Frisons moyens 70 à 80, bons 90 à 100 et 110, très bons 130 à 140, 1 à 150 e, Normands : moyens 80 à 100, bons 150 à 200, très bons 260 à 275 e, croisés Montbéliard 180, Limousin 270 à 315, Charolais 274, 304 et 412, INRA 95 400 e. Femelles Maine Anjou 350, croisées Limousines 200 à 260, grises 180, Normande 120 et charolaise 365.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité