Aller au contenu principal

Claude Bossard, Directeur de la Cidrerie du Val de Vire (50)
Toutes les pommes sont les bienvenues

Claude Bossard est directeur de la Cidrerie du Val de Vire, filiale de la coopérative Elle&Vire, et de la Cidrerie Dujardin (Cahagnes 14). Il est par ailleurs président du SNTC (Syndicat National des Transformateurs Cidricoles). Son sentiment sur une campagne cidricole 2007/2008 qui redémarre. 

La campagne 2007/2008 pommes à cidre s’annonce-t-elle prometteuse ?
Elle a démarré vers le 10 septembre conformément aux autres années. Nos trois sites de Condé-sur-Vire, Le Teilleul (50) et Cahagnes (14) sont ouverts. L’hypothèse d’une baisse de production dans la région Bocage, pronostiquée par le CTPC (Centre Technique des Productions Cidricoles), semble se confirmer.

Cela concerne autant le verger basse-tige que le verger haute-tige ?
Il semble que cette chute de production soit beaucoup moins marquée en basse-tige. Par contre, en haute-tige, on entend parler de moins 20 % dans le Pays d’Auge à moins 40 % dans le Bocage. Il nous faut cependant encore quelques semaines pour affiner ces chiffres.

Ce manque de pommes en verger haute-tige va peser sur le marché ?
La Cidrerie du Val de Vire a une couverture de 75 à 90 % de ses besoins assurée par le verger basse-tige. Cependant, le peu de pommes dans les vergers traditionnels va accentuer le déficit des approvisionnements vers la transformation car l’autoconsommation reste importante dans notre région.
Il est donc important que, dans ce contexte, aucune pomme ne soit oubliée dans l’herbe. 


La coopérative Elle&Vire est donc acheteur de pommes tout venant ?
Toutes les pommes de la région, quel que soit le verger, quel que soit le producteur, coopérateur ou non coopérateur, sont les bienvenues. Nous assurons les débouchés.

Mais à quel prix ?
C’est une décision qui sera prise par le Conseil d'administration de la coopérative.

C’est un marché sur lequel les Espagnols sont très présents ?
Il le seront en 2007 ni plus ni moins que les autres années. Les volumes exportés sont difficilement maîtrisables dans nos statistiques interprofessionnelles.

Si la quantité fait défaut, la qualité est-elle là ?
Il est probable que les teneurs en sucre seront inférieures aux années précédentes. Les pommes manquent de fermeté mais nous espérons que les rendements en jus soient corrects. Les conditions climatiques peuvent améliorer la qualité des pommes tardives  

Et les conditions de récolte ?
Si le beau temps perdure, elles seront excellentes. C’est un plus pour l’agréage.

En conclusion, un mot sur le marché du cidre ?
La météo estivale ne nous a pas facilité la tâche. Et si on ne dispose pas encore d’indicateurs précis sur le cidre, on sait que le marché de la bière a reculé de 17 % en mai, juin et juillet. C’est un indicateur ! Il ne faut cependant pas sombrer dans le pessimisme. Si Val de Vire a autant investi dans la filière et notamment à travers sa nouvelle cuverie, c’est que nous croyons en l’avenir du cidre.
Recueillis par Th. Guillemot
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Frédéric Bellanger, Orne
Chez Frédéric Bellanger, le bonheur est dans l’herbe
Pour Frédéric Bellanger, producteur de viande bovine à La Boursillière à Moutiers-au-Perche (61), le bonheur est dans le pré :…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Publicité