Aller au contenu principal

CAP AGIR
Tracteur en Cuma, ça roule !

Etienne Fels, directeur de la FRCUMA : "les charges de mécanisation et les charges opérationnelles sur une exploitation représentent des potentiels d’économies non-négligeables. Le tracteur représente 40 % des charges de mécanisation. Et l’amplitude varie entre 200 et 700 € par hectare".

"Sur la ferme d’Emmanuel Tirard, reprend Etienne Fels, directeur de la FRCUMA, nous avions un objectif à 192 € par hectare. La réalité montre que nous sommes à 310 €/ha. Un chiffre à comparer à la moyenne départementale de 450 € environ. Ces chiffres montrent que réduction des charges de mécanisation et matériels performants sont conciliables ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Une première au Salon pour Corentin Angot
Diplômé ingénieur agronome, Corentin Angot se plaît à travailler sur la ferme paternelle à Gouffern-en-Auge, dans l'Orne en…
Publicité