Aller au contenu principal
Font Size

Tracteur, pêche et vidéo

Salarié agricole à Normandel dans l’Orne, Mickaël Anthor est passionné de pêche. Régulièrement, il part seul durant quelques jours au bord de rivières et d’étangs. Il partage son amour de ce sport halieutique sur YouTube. Après de longues journées de travail, c’est sa bouffée d’oxygène.

Mickaël Anthor assure depuis 2011 la maintenance de l’élevage de poulets d’Emmanuel Prévost à Normandel ; il est aussi chauffeur dans l’exploitation du père, Jean-Pierre, et fait quelques heures pour l’ETA familiale. Mickaël est polyvalent et autonome dans les deux exploitations. « Tous les matins, on se voit au café ou on s’appelle pour le programme. »
Démarrage
Mickaël a obtenu son BEP agroéquipement au Robillard, en alternance dans la Beauce, parce qu’il voulait « absolument travailler ». A la fin de son contrat, il est remercié. « J’ai été un peu dégoûté de l’agriculture », se souvient-il. Il rejoint alors sa compagne dans l’Orne où il rencontre Jean-Pierre Prévost. L’agriculteur l’embauche, d’abord à mi-temps parce qu’il n’a pas le permis, puis conclue un marché avec le jeune homme : « passe le permis et je t’embauche à plein temps ».

Etangs et rivières de France
Une « carotte » qui lui permet de disparaître quelques jours, seul, et de se rendre près des étangs et des rivières pour pêcher. Il voyage partout en France, surtout dans l’Ouest. « J’ai toujours été un solitaire », confesse le jeune papa qui emmène sa fille de temps à autre. Il est passionné de pêche « depuis tout gamin ». La carpe l’intéresse, un poisson « difficile à pêcher ». C’est peut-être la difficulté qui lui a donné envie de partager ses trouvailles techniques sur YouTube*. Là aussi, Mickaël s’investit entièrement. Grâce au sponsor qu’il a décroché en 2017, il a pu acheter du matériel vidéo performant : Réflex Nikon, micro et trépied. Des images léchées, un montage travaillé, une musique haletante : les vidéos de Mickaël plongent le spectateur dans la nature, restituent l’atmosphère d’une nuit de pêche en bord de rivière et donnent à voir de belles prises de carpe. « Je fais ça par passion et pour partager mon savoir avec des gens qui débutent », dit l’agriculteur avec simplicité. Sa vidéo la plus populaire a atteint 150 000 vues. C’est un Carp run, soit un départ de carpe en bon français : ce moment où le poisson mord et où le pêcheur saute sur sa canne pour le récupérer. Sa plus belle prise faisait 30 kg. Parfois, il anime des portes ouvertes pour son sponsor, un vendeur d’appâts, fournis gratis en échange de photos et de vidéos.

Mickaël Anthor réalise aussi des vidéos sur ses activités professionnelles et sur sa marque favorite, John Deere. Le jeune homme fait partie des JA de Tourouvre depuis deux ans. Le groupe d’environ 25 jeunes, organise des ball traps et des soirées. L’année dernière, ils ont pu se financer une semaine au ski.
* Sa chaîne YouTube :
mickael anthor CarpeFishingTV

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
Publicité