Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Céréales
Traitements de semences : réglementation et actualité

Utilisable pour la dernière campagne, l’anthraquinone entre dans la composition de plusieurs traitements de semences, jusqu’alors fréquemment utilisés.

En complément des produits existants non composés de cette matière active, de nouvelles spécialités sont commercialisées pour la première année en 2009. Arvalis - Institut du végétal apporte un éclairage sur ces évolutions.

Retrait de l’anthraquinone
L’anthraquinone est une substance active utilisée pour ses propriétés répulsives vis-à-vis des oiseaux dans de nombreux traitements de semences de céréales à paille. Suite à la non inscription de l’anthraquinone à l’annexe I, toutes les spécialités contenant cette substance active font l’objet d’un retrait d’AMM au 1er juin 2009, avec un délai à la commercialisation allant jusqu’au 30 novembre 2009 et un délai à l’utilisation jusqu’au 15 juin 2010. A l’automne 2009 et au printemps 2010, les semis pourront encore être réalisés avec des traitements de semences contenant de l’anthraquinone (tableau 1), sous réserve de disponibilité des produits chez les distributeurs. Mais ce seront les derniers, car les semences traitées avec de l’anthraquinone devront être utilisées avant le 15 juin 2010 !
En situation à risque de dégâts d’oiseaux, situation peu fréquente mais pouvant être ponctuellement significative (notamment en semis de printemps), deux
spécialités fongicides -sans anthraquinone- présentant des propriétés répulsives sont disponibles : Vitavax 200 FF (thirame + carboxine) et Pallas (triacétate de guazatine).
Des spécialités comme Redigo, Gaucho Orge / Ferial Orge, sans anthraquinone, ne sont pas concernées par le retrait.

Nouvelles spécialités
Face au retrait de l’anthraquinone, de nouvelles spécialités sans anthraquinone sont mises sur le marché pour la prochaine campagne par Syngenta Agro et Bayer CropScience. Bien que formulées à partir de substances actives déjà connues (fludioxonil, téfluthrine, imidaclopride) ces spécialités –non corvifuges- nécessitent à ce jour des travaux d’évaluation complémentaires, notamment dans le cas d’associations.
• Fongicide : une nouvelle formulation à base de fludioxonil (Celest Net Formula M sur semences certifiées, et Celest Net sur semences fermières) est homologuée sur blé, orge, triticale, seigle et avoine.
• Insecticides : 2 traitements de semences insecticides, sans action fongicide, sont mis sur le marché industriel :
- Attack (téfluthrine 200 g/l à 0,1 l/q), avec une homologation sur céréales à paille vis-à-vis de la mouche grise des céréales. Attention : Attack n’a pas -à ce jour- l’usage taupins ni l’usage zabre ;
- Gaucho 350 (imidaclopride 350 g/l à 0,2 l/q), avec une homologation sur blé vis-à-vis des pucerons, des cicadelles et des taupins. Attention : Gaucho 350 ne peut -à ce jour- être appliqué que sur blé pour lutter contre les pucerons, cicadelles ou taupins.

Cas des protections renforcées
En conséquence, la protection renforcée vis-à-vis de certains risques ravageurs (taupins, pucerons notamment) est envisageable :
- soit, pour la dernière campagne, avec des traitements de semences associant des usages fongicide, insecticide et corvifuge (Austral Pus, Gaucho Blé) ;
- soit, pour une première campagne, en associant un insecticide “solo” (Attack ou Gaucho 350) à un traitement de semences fongicide.
Concernant la protection renforcée vis-à-vis du piétin échaudage, il n’y a pas de changement. Le produit Latitude utilisé spécifiquement pour lutter contre cette maladie, doit être associé à un traitement fongicide comme les années précédentes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité