Aller au contenu principal

FDSEA du Calvados
Travailler tous ensemble

Cinq femmes siègent au sein du conseil d’administration de la FDSEA. Parmi elles, Nathalie Lepelletier, secrétaire générale adjointe.

Nathalie Lepelletier va, avec Sébastien Binet, privilégier le travail de terrain.
Nathalie Lepelletier va, avec Sébastien Binet, privilégier le travail de terrain.
© TG

Travailler ensemble autour des mêmes centres d’intérêts ! Tel est le credo de Nathalie Lepelletier, élue il y a quelques semaines secrétaire générale adjointe de la FDSEA.

Le sens du contact
Parler avec mon mari, ça va. Parler avec les vaches, c’est plus difficile”. Nathalie Lepelletier a le sens de l’humour. Ancienne préparatrice en pharmacie toujours à l’écoute de ses clients, elle s’est finalement installée agricultrice en 2005 après une formation à Maltot. Et c’est parce qu’elle ne voulait pas se couper du monde qu’elle s’est rapidement engagée dans le syndicalisme. “C’est aussi une ouverture d’esprit et une façon de ne pas avoir toujours la tête dans le guidon”, avoue-t-elle.
Avec son mari Philippe, ils exploitent 93 ha (lait + lapin) du côté d’Asnières-en-Bessin (canton d’Isigny-Ste-Mère).
D’abord responsable cantonale FDSEA, elle a accepté un poste de secrétaire générale adjointe. “Je manque un peu d’expérience mais quand on veut s’investir, il faut y aller”, insiste-t-elle. Ses priorités ? “Se battre contre l’augmentation des charges et pour la défense du revenu des agriculteurs”. Sa méthode : “faire avec Sébastien(1) un maximum de terrain pour conquérir et reconquérir des adhérents.” Autre projet dans les cartons : la mise en place d’une carte moisson à l’instar de ce qui se pratique par exemple dans l’Orne. “Elle a le tempérement pour cela,” juge Philippe. “Et aussi un mari qui me laisse beaucoup de disponibilité”, reconnaît-elle. Le robot de traite, en fonction depuis février, autorise également un peu de souplesse dans la gestion des emplois du temps.
Th. Guillemot
(1) : Sébastien Binet, secrétaire général de la FDSEA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité