Aller au contenu principal

FDSEA du Calvados
Travailler tous ensemble

Cinq femmes siègent au sein du conseil d’administration de la FDSEA. Parmi elles, Nathalie Lepelletier, secrétaire générale adjointe.

Nathalie Lepelletier va, avec Sébastien Binet, privilégier le travail de terrain.
Nathalie Lepelletier va, avec Sébastien Binet, privilégier le travail de terrain.
© TG

Travailler ensemble autour des mêmes centres d’intérêts ! Tel est le credo de Nathalie Lepelletier, élue il y a quelques semaines secrétaire générale adjointe de la FDSEA.

Le sens du contact
Parler avec mon mari, ça va. Parler avec les vaches, c’est plus difficile”. Nathalie Lepelletier a le sens de l’humour. Ancienne préparatrice en pharmacie toujours à l’écoute de ses clients, elle s’est finalement installée agricultrice en 2005 après une formation à Maltot. Et c’est parce qu’elle ne voulait pas se couper du monde qu’elle s’est rapidement engagée dans le syndicalisme. “C’est aussi une ouverture d’esprit et une façon de ne pas avoir toujours la tête dans le guidon”, avoue-t-elle.
Avec son mari Philippe, ils exploitent 93 ha (lait + lapin) du côté d’Asnières-en-Bessin (canton d’Isigny-Ste-Mère).
D’abord responsable cantonale FDSEA, elle a accepté un poste de secrétaire générale adjointe. “Je manque un peu d’expérience mais quand on veut s’investir, il faut y aller”, insiste-t-elle. Ses priorités ? “Se battre contre l’augmentation des charges et pour la défense du revenu des agriculteurs”. Sa méthode : “faire avec Sébastien(1) un maximum de terrain pour conquérir et reconquérir des adhérents.” Autre projet dans les cartons : la mise en place d’une carte moisson à l’instar de ce qui se pratique par exemple dans l’Orne. “Elle a le tempérement pour cela,” juge Philippe. “Et aussi un mari qui me laisse beaucoup de disponibilité”, reconnaît-elle. Le robot de traite, en fonction depuis février, autorise également un peu de souplesse dans la gestion des emplois du temps.
Th. Guillemot
(1) : Sébastien Binet, secrétaire général de la FDSEA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
MLC AG
La revanche de la coop sur le grand export
Mardi 8 septembre, les Maîtres Laitiers du Cotentin étaient réunis en assemblée générale. La coopérative annonce la négociation…
Publicité