Aller au contenu principal

Génétique
Trouver vos reproducteurs mâles et femelles sur le Web !

www.genival.com

Le site internet GENIVAL de “petites annonces de taureaux et femelles à vendre” est à votre disposition pour vous aider dans votre recherche.


Rappel : comment trouver ou vendre un taureau reproducteur sur le WEB ?

- Acheteurs, trouvez le reproducteur qui répond à vos besoins !Sur le site GENIVAL, la liste des taureaux par département, race, âge ou date d’inscription est disponible. Pour chaque mâle, il est possible d’éditer une fiche présentant la généalogie, les performances, le niveau génétique des parents et les coordonnées du vendeur.

- Vendeurs, rassurez-vous, les acheteurs consulteront vos annonces !L’inscription des animaux peut se faire directement sur le site. Lors de la connexion, la liste de vos mâles éligibles s’affiche (conformité au cahier des charges validé par les partenaires de la filière : animaux inscrits au HerdBook, issus d’élevages en contrôle de performance, avec les garanties sanitaires légales et répondant à des critères d’indexation minimum). Il est alors facile de sélectionner les mâles que l’on souhaite proposer à la vente (Pour mémoire : tarif 2013 : 40 € HT par élevage ; 2014 : en cours de  décision). Il est également possible de s’inscrire via Bovins Croissance : Littoral Normand Conseil Elevage 02.33.06.47.46 ou Orne Conseil Elevage 02.14.22.01.00.


Nouveauté : depuis décembre 2013, les femelles arrivent sur GENIVAL

Le module femelles est calqué sur le module mâle : comme pour les taureaux, seuls les élevages ayant un contrat VA4 actif pourront inscrire des femelles à la vente ; seules les femelles répondant à un cahier des charges seront éligibles à la vente (ex : pour une femelle qui n’a pas encore ses index, l’index IVMAT de sa mère doit être mini 96), etc...Comme pour les mâles, à partir de critères filtres successifs, l’acheteur potentiel pourra isoler les femelles qui correspondent à sa recherche et pourra, en cliquant sur l’élevage souhaité, accéder à une fiche détail des femelles proposées à la vente (date de naissance, père + information IA + qualification, grand-père maternel + information IA + qualification, IVMAT/ISEVR de la mère, IVMAT/ISEVR du père, IVMAT/ISEVR de l’animal, PAT 210 j ).

GENIVAL en chiffres

- Déjà 4 ans d’existence pour GENIVAL.

- 500 visiteurs différents chaque mois.- Chaque jour, une offre de 300 taureaux améliorateurs.

- Plus de 30 taureaux normands disponibles chaque jour.


GENIVAL est un outil développé par le GIE élevage des Pays de la Loire. Il couvre les départements des Pays de la Loire, des Deux-Sèvres et depuis début 2013 de la Haute et Basse-Normandie grâce au concours financier du CIRLVBN et du PROLAIVIA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité