Aller au contenu principal

Tunnel

© Joël Rébillard

Pour le troisième mois consécutif, le principe d’un accrochage du prix du lait français au prix allemand fait augmenter le prix du lait payé aux producteurs français. C’est peu de dire que ce point de l’accord obtenu le 18 août 2010 avait suscité de vifs débats et beaucoup de craintes parmi les producteurs de lait. Il se trouve que, depuis lors, le prix du lait allemand augmente fortement. Ainsi, ce point de l’accord s’avère un facteur de hausse et représente six euros dans l’augmentation du prix appliquée au mois de mars. Il permet d’obtenir un prix des 305€/1000l, au lieu d’un prix inférieur à 300 euros. Tout le monde s’en réjouit, y compris les plus sceptiques d’entre nous. Je ne sous-estime pas le risque d’inversion de tendance des marchés. L’évolution récente des marchés laitiers nous a montré qu’ils étaient devenus très volatils, c’est-à-dire capables de varier très rapidement à la hausse comme à la baisse. Toutefois, nous aurions tort de faire la fine bouche sur l’impact positif du fameux « tunnel allemand ». Car, comme le dit l’adage : « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ». Cela, c’est le bon sens paysan qui nous l’enseigne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Un accord a été signé pour 425 €/1 000 litres en moyenne nationale sur les quatre premiers mois de l'année. Les discussions continuent sur la formule de prix.
Accord avec Lactalis : le combat de l'Unell continue
Après plusieurs semaines de tensions et d'incertitudes, depuis décembre 2023, l'Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis (…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Soirée conviviale mais aussi l'occasion de faire plus ample connaissance entre élus ou délégués du Cerfrance Normandie Ouest (Calvados et Manche). Pour la petite histoire, la OLA d'avant match n'a pas suffi. Le Caen HB (dont le Cerfrance Normandie Ouest est partenaire) s'est incliné d'un petit but (35 à 36) et devra encore se battre pour assurer son maintien parmi l'élite.
Le Cerfrance Normandie Ouest lance sa nouvelle mandature
C'est à l'occasion du match de hand-ball Vikings contre Massy, vendredi 19 avril 2024 au Palais des Sports de Caen, qu'Antoine…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Publicité