Aller au contenu principal

ETA Normandie
[VIDEO]. Un automoteur pour optimiser les chantiers d’épandage

L’ETA Normandie située à Dompierre dans l’Orne réalise l’épandage avec des tonnes à lisier pour une cinquantaine de clients. Et depuis deux ans, à l’aide de l’automoteur d’épandage, pour certains exploitants. Présentation en ce mercredi 22 février 2023.

© Ludivine Angé

Quatre ensileuses, huit moissonneuses, deux combinés presses-enrubanneuses, deux épandeurs à fumier... et un automoteur d’épandage, « pour une qualité de prestation », précise Raphaël Poussier, gérant de l’entreprise ETA Normandie à Dompierre dans l’Orne où les missions d’épandage ont débuté en 2010. L’automoteur date de 2016 et a coûté 320 000 € à l’entreprise qui est composée de six salariés.

Un rayon d'action restreint

« Ceux qui l’ont essayé ne font pas machine arrière », indique Raphaël Poussier qui a doté l’entreprise de cet engin il y a deux ans. Une quarantaine de clients font appel aux prestations d’épandage à l’automoteur dans un rayon de 30 km maximum. Les avantages : il y a moins de tassement qu’avec la tonne et de marquage puisque les roues s’écartent pour un emprunt au sol de 4 m 50. Il est doté de plusieurs enfouisseurs dont un à disques prairie de 8 m 70, un enfouisseur à dents de 8 m pour une application avec déchaumage et une rampe Bomech de 18 m pour un épandage sur céréales, le débit de chantier moyen et de 100 m3/heure

Un coût

L’automoteur a une capacité de 20 m3, un bénéfice sachant que « les mètres cubes souhaités augmentent chaque année », poursuit le gérant, sans qu’il constate une réelle augmentation de la demande liée au prix de l’azote. La majeure partie du temps, les chantiers réalisés sont de l’épandage de lisier de bovins et de digestat, le coût du mètre cube diffèrent en fonction de la distance de la parcelle mais il coûte environ 50 € de plus pour une réalisation avec l’automoteur. Si l’ETA est sollicitée directement par les exploitants, elle peut aussi l’être de la part de la station de méthanisation voisine, Methan’agri à Messei.

L'enfouissement

« On commence à partir sur l’enfouissement avec le déchaumeur, pour éviter les pertes d’azote. » Cette année, l’ETA s’équipe aussi d’un déchaumeur à disque pour répondre à la demande des exploitants.

Les outils à disposition
4 ensileuses-enrubanneuses 8 moissonneuses
2 combi-presse
2 épandeurs à fumier
1 automoteur
2 tonnes à lisier pendillards 24 m 1 tonne de transfert 28 m3
1 autochargeuse
Charue, semoir, presses...
Une cinquantaine de clients 1400000€ de CA en 2022 dont 250 000 € pour les épandages de lisier.
 

ETA Normandie, La Butte Rouge à Dompierre.
Tél. 06 10 02 22 23 ; courriel. etanormandie@orange.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Faire un bâtiment innovant et évolutif
Emmanuel Hérouard, conseiller en bâtiment d'élevage à la Chambre d'agriculture de Normandie depuis 2011, a d'ores et déjà plus de…
Publicité