Aller au contenu principal

Organisation du travail
Un bâtiment mobile pour les éleveurs laitiers

Le mois dernier nous vous présentions le premier prix du Concours trucs et astuces d’éleveurs 2012 : la charrette à veaux. Ce mois-ci, nous vous proposons une autre astuce pour vous simplifier la vie au travail, réalisée à partir de matériaux de récupération !

Un bâtiment mobile.
Un bâtiment mobile.
© CA 76
Après avoir fait fonctionner ses méninges pour imaginer sa stabulation ambulante, Vincent Hautot de Heuqueville en Seine-Maritime a concouru et gagné le deuxième lot du Concours trucs et astuces 2012 : un week-end en gîte de France pour deux personnes avec deux jours de remplacement. Une récompense bien méritée !Son astuce est un bâtiment plurifonctionnel mobile. C’est fort de son expérience d’éleveur et avec un peu de sueur qu’il a imaginé une construction pour loger ses animaux. Le but de celle-ci est de pouvoir garder les veaux à 10 mètres de la salle de traite quand ils boivent du lait et de pouvoir les mettre en pâture quand ils sont plus âgés. Quotidiennement, l’éleveur gagne en efficacité et le travail est moins pénible.

La mise en pâture est facilitée
Facile à déplacer, grâce à une barre à trou, cette stabulation s’adapte donc aux attentes de l’éleveur selon la saison et ses besoins. Vincent Hautot l’utilise durant toute la première année des veaux. Equipée de porte-seaux, la stabulation peut servir au cours de la phase lactée dans un premier temps et au printemps elle permet une mise à l’herbe progressive. C’est un bâtiment qui respecte le bien-être animal avec de bonnes conditions d’élevage puisqu’il est bien aéré. On peut d’ailleurs choisir de l’orienter en fonction des vents dominants et du soleil.

Un bâtiment mobile
Ce bâtiment répond entièrement aux normes en vigueur. Et d’un point de vue hygiène, les vides sanitaires sont facilités. Pour Vincent Hautot, il n’est plus nécessaire de curer à la main comme c’est le cas dans les étables. Ses conditions de travail en sont améliorées.Cette stabulation ambulante a été fabriquée entièrement avec des  matériaux de récupération et fonctionne depuis 12 ans. Elle a couté à Vincent Hautot moins de 100 euros. Si vous êtes un bon bricoleur, sa construction peut donc être à votre portée !En savoir plus
- Calvados : Fabrice Renard - 02 31 70 25 38, f.renard@calvados.chambagri.fr
- Manche : Isabelle Bennehard - 02 33 79 43 80, ibennehard@manche.chambagri.fr
- Orne : Jean Baudoux - 02 33 31 49 53, jean.baudoux@orne.chambagri.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
TUBERCULOSE BOVINE LESSAY
Canton de Lessay : 200 animaux à abattre
Après quatre cas dans le Calvados, un cas de tuberculose bovine a été détecté fin février dans le canton de Lessay au sein d’un…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
ABATTOIR TEBA
L'abattoir de Saint-Hilaire vendu à Teba
En décembre 2020, les élus de la communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie avaient décidé de mettre fin à l’activité…
Publicité