Aller au contenu principal

Un concept bien “mur” pour les silos

Basée à Sainte-Honorine-la-Chardonne (61), l’entreprise de maçonnerie de Mickaël Féret propose “des murs rectangles de stockage”. Le dispositif remplace les T en béton pour la réalisation de silo. La commercialisation a débuté. Explications en images.

Avec les “murs rectangles de stockage” certains agriculteurs font une croix sur le T de béton. Les blocs s’empilent. A l’origine de ce projet : Mickaël Féret, maçon de formation. Mais avec un père marchand de bestiaux, l’homme connaît bien l’élevage et les problématiques du monde agricole. “A la base, nous devions poser des T chez un éleveur. Cependant, ils étaient vendus moins cher au paysan qu’à notre entreprise. Nous avons donc décidé de fabriquer des T de béton nous-mêmes. Puis en 2009, un copain cherchait une autre solution. Il ne voulait pas de talon, et nous nous sommes orientés vers un système en V inversé. Nous avons alors mené quelques essais”, explique Mickaël Féret. Cette année, le maçon propose encore un nouveau produit : les murs rectangles de stockage. Les prototypes ont donné satisfaction et la production peut débuter. 

Jusqu’à 3 m 15 de haut et 90 cm de large
Concrètement, les blocs rectangles sont remplis de terre. Ils s’emboîtent un peu comme des legos, sont remplis de terre ou de sable et fixés avec une cale. En partenariat avec un chaudronnier, le maçon a réalisé deux tailles de moules. Il propose ainsi des blocs de 230 cm de long et 90 cm de large :  décliné en deux hauteurs, 125 ou 65 cm. Les agriculteurs peuvent ainsi monter des murs jusqu’à 3 m 15 de haut.
Le produit présente plusieurs avantages. Il est d’abord plus facile à poser que des “T”. Dans l’Orne, des agriculteurs ont installé 39 blocs à 2 personnes en une petite journée, avec un télescopique. L’ouvrage s’étend sur 46 mètres linaires et 2 m 50 de haut. Si le produit est simple à poser, il est également plus sécurisant. Les agriculteurs bâchent plus facilement le silo. Et lors du tassage, la largeur du mur s’avère sécurisante.

Prix : rentable selon la configuration
Un bloc de 1,25 mètre de haut coûte 240 € HT. Ce tarif n’est pas le seul critère. “Il faut penser au coût d’acheminement. Avec le transport, les blocs rectangulaires peuvent être au final plus économiques que les T. Tout simplement parce qu’il est possible d’en charger davantage sur une semi-remorque”, souligne Mickaël Féret.  Dans les Landes ou dans l’Aisne, des éleveurs ont d’ailleurs trouvé leur compte. Les blocs rectangulaires s’exportent au-delà des régions limitrophes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Agrial innove face aux défis climatiques
A Vieux, le Gaec des Papineaux a reçu, vendredi 10 et samedi 11 juin 2022, sur son exploitation plus de 4 000 visiteurs dans le…
308 millions d’euros pour compenser la hausse du prix des aliments
Dans le cadre du plan de résilience annoncé en mars 2022, le gouvernement a affecté une enveloppe de 308,5 millions d’euros…
Rendez-vous Tech bio
Rendez-vous tech&bio : au Gaec 2000, des hôtes heureux
Gilles et Florence Haelewyn sont installés à Commes depuis 1994. La conversion en bio des terres et du cheptel date, elle, de…
Vachement Caen, 11 septembre 2022
À Varaville, crash test pour Vachement Caen
Vachement Caen dimanche 11 septembre 2022, c’est 120 bovins au cœur de la cité. La sécurité des visiteurs et des animaux est une…
Chasseurs et FDSEA se lient contre les corvidés
La FDSEA et la Fédération des chasseurs se sont rencontrées, mardi 7 juin 2022. Elles ont échangé sur les options pour prévenir…
COOPÉRATIVE ISIGNY SAINTE MERE - AG 2022
La coopérative Isigny Sainte-Mère garde le cap
La coopérative Isigny Sainte-Mère a organisé son assemblée générale vendredi 3 juin 2022. Si l’année 2021 n’a pas été de tout…
Publicité