Aller au contenu principal

FNSEA
Un congrès d’une bonne tenue, un ministre décevant

Une quinzaine de responsables représentaient la Basse-Normandie au congrès de la FNSEA à Troyes du 26 au 28 mars dernier. Voici quelques-unes de leurs réactions.

© JR
Alain Lebaudy (Calvados).
“Je suis content d’être dans une grande famille. De la base au sommet, on se connaît. C’est un réseau syndical qui fonctionne. On fait de la place aux femmes et on a bien raison quand on voit comment Christiane Lambert a conclu la table-ronde, je suis admiratif”.

Olivier Borel (Orne)
“Ce qui se dégage, c’est la sérénité.
La FNSEA, c’est la force tranquille. Les débats ont lieu chez nous, nous les abordons sereinement. L’intervention du ministre a été très décevante. Il dit nous comprendre, mais il manque les actes”.

Jean Grimbert (Orne)
“J’ai particulièrement apprécié la table-ronde sur la compétitivité. C’était vraiment concret. Sur la PAC, c’était plus éloigné des sujets qui nous préoccupent. La synthèse faite par les secrétaires-généraux reflète bien la teneur et le ton des débats. Nous devons nous préparer à travailler en région, sans oublier la proximité”.

Catherine Guérault (Manche)
“Les trois intervenants du matin étaient de grande qualité. On voit bien que malgré nos efforts, on nous impose toujours plus de contraintes. La FNSEA a décidé de faire de l’élevage un sujet majeur. C’est une bonne chose”.

Josianne Béliard (Manche)
“C’est le congrès qui suit les élections aux Chambres d’agriculture. La capacité de la FNSEA à se retrouver sur les enjeux majeurs, à défendre les acquis, à se projeter dans l’avenir de l’agriculture dans toute sa diversité, ce sont nos valeurs. Le résultat des élections aux chambres nous donne la légitimité pour affirmer nos exigences”.

Jean-Michel Hamel (Manche)
“Le ministre s’est contenté de nous dire “dites-moi de quoi vous avez besoin, je vous dirai comment vous en passer”. Il propose de maintenir une maîtrise de la production laitière, mais sans la TFA, c’est illusoire. Il se dit d’accord avec nous mais sans moyens.”

Marc Lecoustey (Manche)
“La FNSEA a fait un constat lucide de la situation des filières de production. Le ministre a annoncé beaucoup d’intentions. Il manque les actes concrets”.

Patrice Lepainteur (Calvados)
“Nous n’avons pas eu d’éclairage sur la réforme de la PAC qui reste une nébuleuse. On ne voit pas comment elle va se concrétiser. L’ambiance générale du congrès était bonne. Cela nous fait du bien de sentir autour de nous la force d’un réseau de professionnels responsables qui proposent des choses possibles et réalistes”.

Jean-Luc Delaunay (Orne)
“L’ambiance était constructive, intéressante. La FNSEA préserve sa cohésion. J’en ai été un peu surpris, je m’attendais à plus de tension. Finalement, le congrès aura été d’une bonne tenue. La déception vient du débat sur la PAC et de l’intervention du ministre. Les rapports des secrétaires-généraux montrent qu’il y  a du travail de fait. La table-ronde sur la compétitivité était très intéressante”.

Marcel Jeanne (Manche)
“Cela a été un très bon congrès. Les responsables de la FNSEA ont une vision de l’avenir. Je regrette juste que Xavier Beulin n’ait pas fait mention des retraites agricoles devant le ministre”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité