Aller au contenu principal

Eric Dechaufour, Président du CSOB
Un juste partage du revenu de l’éthanol

A la veille de l’ouverture de la campagne betteravière, le point avec Eric Dechaufour, président du CSOB (Syndicat betteravier Calvados Orne Sarthe).

Comment s’annonce cette campagne betteravière ? Bonne en quantité avec des rendements qui , sans atteindre le record de 2003, devraient se situer aux alentours de 12 T de sucre par ha. L’usine par ailleurs ouvrira le 3 octobre prochain, soit quelques jours plus tard que l’an dernier. Vous organisez une réunion le 27 septembre prochain, à 9 h 30 à Grainville-Langannerie. Quels en seront les sujets principaux ? Nous évoquerons les nouveaux accords interprofessionnels et notamment celui Tare/Terre qui est beaucoup plus pénalisant que le précédent. Le malus peut atteindre jusqu’à 150 e/ha. Les planteurs devront donc rester très vigilants. Ce sera également l’occasion de présenter France Betteraves ? Effectivement. Il s’agit d’une nouvelle organisation de betteraviers créée pour négocier les conditions d’achat de betteraves hors quota (non alimentaire, à usage industriel, alcool et éthanol). Au niveau de la sucrerie de Cagny, elles représentent plus de 40 % de la production. A quelle hauteur seront-elles rémunérées ? St-Louis Sucre nous propose 19e/T mais nous sommes en désaccord. Nous souhaitons que le prix de la betterave soit indexé sur celui du produit fini. Si l’on se base sur le prix actuel de l’ETB, on arriverait à une rémunération de 25 e/T. Nous voulons donc obtenir de la part de notre industriel un juste partage du revenu de l’éthanol et nous refusons la confiscation totale par l’industriel de la défiscalisation accordé par l’état aux bio carburant. Propos recueillis par Th. Guillemot
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité