Aller au contenu principal

Un premier safari oiseau à Gonneville-sur-Mer (14)

Sous le soleil de la Pentecôte, Clément Lebrun, agriculteur à Gonneville-sur-Mer, à proposé lundi dernier à ses clients (il fait de la vente directe) un safari photo oiseau. Une opération « communication » ludique et conviviale.

Participation quantitativement modeste pour cette première édition «mais ce n’était pas là l’essentiel», assure Clément Lebrun.
Participation quantitativement modeste pour cette première édition «mais ce n’était pas là l’essentiel», assure Clément Lebrun.
© TG

Clément Lebrun n’a pas toujours été agriculteur sur la Côte Fleurie. Jadis, il cultivait son pré carré à Heuland. Il y avait là-bas moins d’arbres et donc moins d’oiseaux. Et puis surtout, pas les mêmes. Mais à Gonneville-sur-Mer, le pommier s’épanouit et contribue à la biodiversité. Loin de nier que certaines espèces voient sans doute leur population péricliter, ce producteur de cidre invite aussi à voir la bouteille à moitié pleine.
Lundi dernier, via les réseaux sociaux, il a invité sa clientèle à shooter dans ses prés moineaux, hirondelles, merles, mésanges, bouvreuils... Un concours qu’ont remporté pour leur prolixité Nicolas et Julien, deux adolescents qui ont laissé leurs tablettes le temps d’une balade de deux heures.

J’ai testé pour vous
« Moi aussi, j’ai testé pour vous ce safari made in Pays d’Auge. A l’expérience, certain qu’il est plus facile de ramener un bon cliché d’un éléphant au Kenya que d’une sittelle ou d’un pouillot de Normandie. Je me croyais pourtant bien armé avec mon zoom 18-135 mm. Mais c’est fou ce que c’est petit un petit oiseau, même quand il est gros.
On se prend pourtant rapidement au jeu. Clément m’avait prévenu : « tu te poses et tu écoutes », alors je me suis posé et écouté. J’ai attendu puis entendu..., mais de là à voir.
Alors patience et volonté. Pour voir, il faut localiser le bruit, lever la tête, balayer du regard pour apercevoir une toute petite tête dans un océan de feuilles, une tâche de couleurs sur un fond vert... Et puis, tout d’un coup, je l’aperçois. L’honneur va être sauf, je vais pouvoir enfin shooter. Mais à peine ai-je bougé le petit doigt que le mécréant a sauté d’une branche ou de deux arbres. Tout est à recommencer. Alors je change de coin. Se cacher un peu plus et choisir un potentiel perchoir à oiseaux moins feuillus. Quarante-cinq minutes d’attente, quelques tentatives, mais le grain de sable est toujours là : un contre-jour, une mise au point qui mouline, un autre apprenti photographe qui passe en sifflant ruinant un bon coup...
Clément avait donné la consigne. Apéro cidre à 12 heures. Je rentre, pas bredouille, mais sans trop savoir ce que j’ai dans la boite. Clément relève les compteurs à oiseaux et rend son verdict. Pas de collector mais une bonne leçon d’humilité et un bon bol d’air.
Et puis, tout à coup, une réflexion me vient. N’est-il pas plus facile de voler, en caméra cachée, des photos animales dans un univers clos pour faire croire ce que l’on veut plutôt que de se promener ostentatoirement, appareil photo en bandoulière, en quête de vérité ? C’est peut-être la morale de cette matinée. En tout cas bravo à Clément pour cette initiative et un grand merci » .

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité