Aller au contenu principal

Exploitation laitière
Un robot pour atteindre ses objectifs agricoles et familiaux

Depuis décembre 2019, le Gaec des Grilles, à Mahéru (61), possède deux robots de traite Lely. Benjamin Verhalle et Julie Lajoie se disent aujourd’hui satisfaits de cette évolution, qui leur a permis d’atteindre leurs objectifs de production agricole et de vie familiale. 

Robot Lely
Benjamin Verhalle et Julie Lajoie, en compagnie de Justine Guillet, ouvrière agricole, satisfaits d’avoir atteint leurs objectifs grâce au robot Lely.
© DR

Il y a deux ans, Julie Lajoie rejoint son mari, Benjamin Verhalle dans l’exploitation agricole. Au départ, la référence laitière, de 900 000 l, n’est pas suffisante pour permettre aux exploitants d’investir dans des robots de traite. Mais la salle de traite, datant de 1996, devient obsolète et le couple souhaite gagner en temps de travail. Il décide alors de miser sur le lait et de se spécialiser : de 80 vaches laitières, le cheptel passe bientôt à 115. Cet effectif ne sera pas amené à augmenter, mais Julie Lajoie de déclarer : « nous ne sommes pas encore en phase de croisière. Pour que le robot soit efficace, il faut que les vaches aillent bien. Nous devons encore sélectionner nos bêtes ». En ligne de mire : la santé du pied, les performances de croissance des génisses, mais aussi l’ajustement de la ration et le gène sans cornes. Côté système fourrager, la ration complète, sans pâturage, domine. Les vaches ont accès à un paddock durant toute l’année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité