Aller au contenu principal

Un semis syndical et solidaire

Le long de la RN13, à proximité de l'échangeur de Secqueville-en-Bessin, une parcelle est en friche. Ce champ, parfaitement clôturé, appartient à l'État. Les Jeunes Agriculteurs ont décidé de la cultiver. Ils dénoncent ainsi le gaspillage du foncier. Mais à cette action syndicale, se joint une opération solidaire. Les bénéfices de la récolte seront reversés au Téléthon. Explications de Stéphane Françoise, président JA du canton de Bayeux.

Où sommes-nous ?
Nous sommes à Secqueville-en-Bessin à côté de l'échangeur sur l'axe Caen-Bayeux. Il s'agit d'un terrain appartenant à l'État. Mais, nous ne connaissons absolument pas sa destination. La parcelle n'est pas entretenue. De nombreux chardons en fleurs s'y développent. Ils ont infesté la campagne avoisinante. On nous demande pourtant de limiter les produits phytosanitaires. Nous pensions que cette terre était la propriété du Conseil général, mais ce dernier nous a renvoyé vers l'État. Depuis deux ans, rien ne s'y passe. Alors, on rentre.

Cette parcelle dispose d'une clôture refaite à neuf. Vous n'avez aucune information sur le rôle de ce terrain ?
Une chose est sûre : il n'est pas entretenu. Cependant, il y a des rumeurs qui disent que ce terrain serait destiné à la construction d'un pont-bascule pour peser les camions. Mais, nous n'avons aucune certitude.

Quel est l’objectif de votre action ?
Nous dénonçons le gâchis du foncier. Nous voyons trop de parcelles à l'abandon. Aujourd'hui, nous semons du maïs grain. La récolte est programmée le jour du téléthon, au profit du téléthon. Sur le département, notre opération n'est pas isolée. Des parcelles ont aussi été implantées sur Falaise ou Mondeville. L'idée est de faire un don. La coopérative de Creully a fourni la semence et achètera la récolte.

Qu'attendez-vous de cette opération ?
Je pense que ça va bouger. Au niveau de l'État, j'espère que certains vont réagir. Nous avons déjà rencontré des représentants du Conseil général. Ils ont réagi et déclenché l'élaboration d'un recueil pour recenser les parcelles à mettre à disposition des agriculteurs. Nous attendons de voir l'efficacité de ce dispositif.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité