Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Parole de Jeune Agriculteur
Un supermarché les pieds sur terre

Le réseau Jeunes Agriculteurs crée les halles de Jim. Objectif : donner la possibilité de consommer autrement. La démonstration se veut pratique afin d’éclairer et de réfléchir les systèmes de distributions actuels. La Basse-Normandie participera à cet espace de vente éphémère.

© DR

En septembre prochain, les Halles de Jim réuniront les Jeunes Agriculteurs des régions françaises. Chacune amènera  des produits locaux. “Transparence et prix justes sont les critères clés de la sélection des produits qui vous seront présentés, en effet nous choisissons uniquement des produits répondant à une charte éthique. Nous souhaitons privilégier des produits qui permettront de rémunérer à prix juste toutes les parties prenantes de la production à la vente”, indique le réseau Jeunes Agriculteurs. 

La Normandie participe
Les Halles de Jim s’étendront sur 3000 m2 en plein air. La manifestation doit également permettre de recueillir des moyens d’analyser les modes de consommations. Ces données permettront ensuite d’étayer les réflexions des Jeunes Agriculteurs sur la grande distribution.
Les Jeunes Agriculteurs de Basse-Normandie seront évidemment présents. Arnaud Martinet, installé à Hocquigny (50) en production laitière, suit ce dossier à l’échelle régionale. “Nous serons 25 jeunes de Basse-Normandie à Bordeaux.  C’est une fierté de représenter sa région. Sur cette manifestation, 300 000 personnes sont attendues”. L’heure est aux préparatifs. Les Jeunes Agriculteurs doivent sélectionner des produits. Ils misent sur la typicité. “Nous sommes lancés dans la recherche de ces produits et nous recherchons des partenaires”, annonce Arnaud Martinet.

Halles de Jim, première à Bordeaux

Les Terres de Jim sont un événement grand public organisé les 4, 5, 6 et 7 septembre prochains par le syndicat des Jeunes Agriculteurs. Cette année, la première édition des Terres de Jim se déroulera à Saint Jean d’Illac près de Bordeaux, avec comme animation phare,  Les Halles de Jim. L’ambition : être le plus grand espace de vente éphémère regroupant l’ensemble des produits agricoles de France. Lieu d’échanges et de rencontres avec les producteurs, les consom’acteurs pourront y faire leurs courses dans un espace réfléchi et mis en place par le réseau Jeunes Agriculteurs+ Afin de couvrir certaines charges du projet, les Halles de Jim se lance dans le financement participatif via le site KissKissBankBank. L’objectif ? Récolter des fonds pour la prise en charge de certaines activités au sein des Halles et fédérer un maximum de particuliers autour d’un projet innovant !
N’hésitez pas à soutenir le projet et à le diffuser largement auprès de votre famille et de vos proches ! A retrouver sur
http://www.kisskissbankbank.com

La Collecte de fonds doit permettre de rémunérer les jeunes en formation - (boucherie, charcuterie) animant les stands, de mettre en place des ateliers de cuisine professionnelle et d’éditer un guide des produits Halles de Jim.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité