Aller au contenu principal

Festival de la Terre
Un symbole, le bonhomme de paille

Les préparatifs se poursuivent dans le cadre de l’organisation du festival de la terre. Les JA viennent de placer les bonhommes en paille, leur mascotte.

Le 2 septembre, le Festival se déroulera à St Come du Mont
Le 2 septembre, le Festival se déroulera à St Come du Mont
© Emilie Hubert
Récemment, une petite équipe des Jeunes Agriculteurs du canton des Marais (St Jean de Daye, Carentan, Ste mère Eglise) s’est réunie pour monter sur pied le premier bonhomme de paille annonçant la manifestation du 2 septembre prochain. Le RDV était donné sur les bords de la RN 13, direction Caen-Cherbourg, à proximité de la sortie de St Côme du Mont. “Nous sommes contents de nous retrouver aujourd’hui pour mettre en place le premier bonhomme de paille” annonce David Lejamtel président du canton “A trois mois du festival cela nous met un peu de pression dans la suite des préparatifs”. En effet, ce bonhomme restera au bord de la route jusqu’au mois de septembre afin de rappeler aux passants que le festival aura lieu cette année dans les marais de Carentan. “D’ici la mi-juillet, d’autres bonhommes seront mis en place sur les différents axes menant à Carentan et sur le site du festival“ ajoute David Villand, vice président de la structure départementale et heureux propriétaire qui recevra la manifestation sur ses terres. Le réseau départemental sera également mobilisé dans les semaines à venir. En effet, les centres cantonaux JA feront un bonhomme de paille afin que le public soit averti que le festival se déroulera auprès de Carentan. “Notre bonhomme de paille est devenu au fil des années notre mascotte et lorsqu’on en voit fleurir un peu partout dans les campagnes les gens se disent ça y est ! Le festival, c’est pour bientôt. C’est un excellent support de communication, qui de surcroît, attire l’œil par son originalité”. Après plus de deux heures de manœuvre, l’édifice, mesurant aux alentours de 7 mètres de haut, est terminé et tient désormais sur sa poitrine un panneau indiquant le lieu et la date du festival. En ce qui concerne le jour J, les organisateurs restent discrets sur le programme. Rappelons tout de même que la journée débutera par la traditionnelle messe des laboureurs et que les festivités de l’après midi commenceront par le coup d’envoi des épreuves des concours de labour départemental et régional. Par ailleurs, une délégation du parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin participera à la fête en tenant un stand et diverses activités afin de sensibiliser le grand public à la sauvegarde des marais.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Une première au Salon pour Corentin Angot
Diplômé ingénieur agronome, Corentin Angot se plaît à travailler sur la ferme paternelle à Gouffern-en-Auge, dans l'Orne en…
Publicité