Aller au contenu principal

Cinéma, culture, people
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes

Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à Cannes, au côté du réalisateur Edouard Bergeon. L’occasion de véhiculer une autre image de l’agriculture.

Sur les marches du palais des festivals, à Cannes, jeudi 15 juillet, le réalisateur Edouard Bergeon, accompagné de trois agricultrices, dont Anne-Cécile Suzanne, au premier plan, suivie de la viticultrice Émilie Faucheron et de l’éleveuse de Charolais, Émilie Jeannin.
© CutlivonsNous.Tv

Le jour de la Fête nationale, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne dans le Perche, reçoit un coup de fil d’Edouard Bergeon. Le réalisateur du film Au nom de la terre, avec l’acteur Guillaume Canet, lui demande si elle est libre le lendemain. En plein travaux, elle ne l’est pas. Mais quand le réalisateur, qui a rencontré l’agricultrice au cours d’un tournage pour sa chaîne CultivonsNous.tv, évoque la montée des marches au festival de Cannes, l’agricultrice fonce, « je me suis fait remplacer par un saisonnier ».

Trois agricultrices au festival de Cannes


Invité à gravir les marches en tant que lauréat du prix 2020 du cinéma positif, Edouard Bergeon convie trois agricultrices, « il me tenait à cœur de rendre visible cette profession à travers ces femmes agricultrices que je connais, que j’accompagne et chez qui j’ai déjà tourné pour ma chaîne CultivonsNous », indique-t-il sur sa page Facebook. « C’est une très bonne idée », salue Anne-Cécile Suzanne qui souligne la complémentarité des profils : Émilie Faucheron est viticultrice à Montady, dans l’Hérault ; Émilie Jeannin, éleveuse de bovins Charolais à Beurizot, en Côte-d’Or, lancera en 2021 le premier abattoir mobile de France. Enfin, Anne-Cécile Suzanne est agricultrice en polyculture élevage.

Monter les marches et montrer une autre image de l’agriculture


« Dans [l]es œuvres [du cinéma engagé], l’agriculture est omniprésente, en toile de fond, en thème social, en focus environnemental. Et pourtant, jamais une agricultrice n’avait foulé le fameux tapis rouge », poste l’éleveuse de Blondes d’Aquitaine sur les réseaux sociaux. Sur les marches du Palais des festivals, les trois agricultrices portent des gerbes de blé, tout un symbole. « L’idée était de véhiculer une image positive de l’agriculture, avise Anne-Cécile Suzanne, de montrer que l’agriculture, c’est aussi des agricultrices qui peuvent être en robe et qui apportent la vie de la terre au festival de Cannes ».

 

Le Festival de Cannes, la fête et la célébration


L’éleveuse conserve une émotion particulière d’avoir pu assister « au premier rang » dans l’immense salle du Palais, « tout près des acteurs et du réalisateur », à la projection du film France de Bruno Dumont. Les agricultrices ont ensuite participé aux festivités cannoises. « C’est un monde qui m’était complètement inconnu », admet-elle, loin du monde agricole. Et qui ne lui semble pas superficiel, « Cannes, c’est la fête, c’est la célébration, mais on peut aussi en profiter pour faire passer deux ou trois messages ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité