Aller au contenu principal

Adasea
Une équipe au service de l’installation et de la transmission

Par sa mission de service public et dans le prolongement de celle-ci, l’Adasea du Calvados participe à la mise en œuvre de la politique installation, en intervenant à deux niveaux : l’instruction des dossiers de demande d’aide et l’animation des actions.

L’équipe Adasea.
L’équipe Adasea.
© DR

Confortée dans son positionnement sur l’installation et la transmission, l’ADASEA se dote de moyens supplémentaires pour accompagner correctement les bénéficiaires et pour répondre aux missions qui lui sont confiées. En effet, ce n’est pas moins de huit conseillers mobilisés pour intervenir auprès des jeunes et des cédants et pour aider au montage de dossiers. L’équipe dispose d’outils techniques, informatiques et pédagogiques pour assurer un travail de qualité et mettre en œuvre les différentes actions.

Au cœur de l’installation
L’ADASEA est présente auprès des candidats tout au long de leur parcours à l’installation.
Au Point Info Installation, les jeunes reçoivent de l’information sur la réglementation, les démarches obligatoires et les aides mobilisables. Ils sont ensuite orientés vers des organismes compétents pour répondre à leurs demandes pointues. Le Point info installation est le guichet unique à l’installation gratuit pour tous les porteurs de projets. En 2008, c’est 150 jeunes qui bénéficient de ce service.
L’Adasea intervient lors de la finalisation du projet d’installation à travers le contrat de parrainage et l’instruction de la DJA. Le contrat de parrainage est un argument supplémentaire d’une installation progressive et réussie. Son fonctionnement est simple : le jeune intègre l’exploitation quand le futur cédant est encore en activité pendant quelques mois, afin de mieux connaître l’exploitation à reprendre ou ses futurs associés et de donner accès à des responsabilités sur une exploitation.
Le suivi installation est un outil d’accompagnement des jeunes. Il permet de soulever les problèmes rencontrés lors de l’installation, d’ajuster le projet et d’aider à la recherche de solutions.

Au côté des cédants
L’ADASEA utilise plusieurs leviers pour encourager la transmission d’exploitation à un jeune. Instauré en 2000 sur le principe du Point info installation, le Point Info Transmission accompagne les futurs cédants en informant sur toutes les procédures, en aidant aux démarches administratives et en orientant vers les interlocuteurs compétents. Ainsi, 200 agriculteurs sollicitent les compétences de ce service.
Cette première étape de la transmission est souvent suivie de la recherche d’un candidat à l’installation. C’est à ce moment qu’intervient le répertoire départ-installation (RDI). Le conseiller du RDI accompagne les cédants et les candidats jusqu’à la transmission et met en relation des cédants sans successeurs ou des sociétés en recherche d’associés. Actuellement, 150 candidats à l’installation sont inscrits au RDI. Ce dispositif existant depuis 1994 permet d’installer 20% de jeunes par an. En Normandie, le RDI réalise 700 mises en relation aboutissant à l’installation d’un jeune.

Possibilité d’audit
L’ADASEA propose la réalisation d’un audit qui consiste en une rencontre entre un conseiller et un agriculteur cédant. Il s’agit d’une visite d’exploitation pour effectuer une première approche de l’outil de production et en déduire ses forces et ses faiblesses. Le cédant dispose d’un outil d’aide à la décision. L’audit s’effectue dans le cadre d’un appui aux territoires comme les pays ou les communautés de communes pour mener des actions de repérage précoce. Ces dernières s’appuient sur la valorisation des déclarations d’intention de cessation d’activité.

Ces actions d’animation, soutenues par l’Union Européenne, par l’Etat, par le Conseil Régional de Basse-Normandie et le Conseil Général du Calvados viennent en complément d’aides directes à l’installation hors cadre familial. Inscrites dans son programme à l’installation, l’Etat apporte son concours financier aux mesures qui encouragent la transmission à un jeune en accordant des aides aux cédants. Nous pouvons citer la prime à l’orientation des terres, la prime à la location de la maison d’habitation et des bâtiments.

Un nouveau PAD
Afin de relever le défi du renouvellement des générations, la profession et l’Administration reconnaissant l’expérience et le positionnement de l’Adasea sur l’installation et la transmission lui demandent d’être le coordinateur sur ces dossiers. Le PAD validé le 9 juillet en CDOA officialise cette responsabilité pour mener les actions nécessaires et pour créer une véritable synergie entre les partenaires agricoles. Dans cette optique, l’Adasea organise une réunion « transmission » à destination des présidents et directeurs des organisations agricoles le 15 décembre pour lancer ce chantier.

Jérôme DANIEL
Adasea
02  31 70 88 28

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
Publicité