Aller au contenu principal
Font Size

Une météo favorable aux cultures

Les alternances de temps chauds et d’averses souvent orageuses ont permis un bon développement des cultures protéagineuses.

Pois de Printemps. Début Floraison.
Pois de Printemps. Début Floraison.
© TI

Protéagineux d'hiver
Ainsi, les pois d’hiver commencent à défleurir et atteignent le stade fin floraison. Les féveroles d’hiver sont un peu plus tardives, et selon le secteur sont entre le stade limite d’avortement et la fin floraison.
Les lupins d’hiver ont mis en place deux étages de gousses, le troisième étage est en fleurs.  La phase de remplissage des gousses est amorcée pour les trois cultures.
Les insectes de floraison sont bien présents : tordeuses, pucerons et bruches restent à surveiller encore quelques semaines.
Côté maladies, les orages ont favorisé le développement de l’ascochytose du pois et du botrytis de la féverole. Il reste important de protéger les fleurs et les jeunes gousses, et ce jusqu’à la fin du stade limite d’avortement, soit 2 semaines après la fin floraison.

Protéagineux de printemps
Les pois et féveroles de printemps entrent en floraison. Les cultures sont très saines pour le moment, malgré les orages.
Les premiers pucerons sont visibles dans les parcelles – leur développement est à surveiller.
Les premiers boutons floraux apparaissent sur les lentilles : les insectes de floraison, pucerons, tordeuses et bruches, sont à observer dès à présent.
Selon le secteur, les pois chiche sont entre le stade 7 feuilles et floraison. Peu de maladies à signaler pour le moment.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité