Aller au contenu principal

Une météo favorable aux cultures

Les alternances de temps chauds et d’averses souvent orageuses ont permis un bon développement des cultures protéagineuses.

Pois de Printemps. Début Floraison.
Pois de Printemps. Début Floraison.
© TI

Protéagineux d'hiver
Ainsi, les pois d’hiver commencent à défleurir et atteignent le stade fin floraison. Les féveroles d’hiver sont un peu plus tardives, et selon le secteur sont entre le stade limite d’avortement et la fin floraison.
Les lupins d’hiver ont mis en place deux étages de gousses, le troisième étage est en fleurs.  La phase de remplissage des gousses est amorcée pour les trois cultures.
Les insectes de floraison sont bien présents : tordeuses, pucerons et bruches restent à surveiller encore quelques semaines.
Côté maladies, les orages ont favorisé le développement de l’ascochytose du pois et du botrytis de la féverole. Il reste important de protéger les fleurs et les jeunes gousses, et ce jusqu’à la fin du stade limite d’avortement, soit 2 semaines après la fin floraison.

Protéagineux de printemps
Les pois et féveroles de printemps entrent en floraison. Les cultures sont très saines pour le moment, malgré les orages.
Les premiers pucerons sont visibles dans les parcelles – leur développement est à surveiller.
Les premiers boutons floraux apparaissent sur les lentilles : les insectes de floraison, pucerons, tordeuses et bruches, sont à observer dès à présent.
Selon le secteur, les pois chiche sont entre le stade 7 feuilles et floraison. Peu de maladies à signaler pour le moment.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité